Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

La déclaration nutritionnelle sera obligatoire à partir du 13 décembre 2016

Il y a quelques mois, nous portions votre attention sur le règlement INCO et plus particulièrement sur l’information sur la présence d’allergènes. Concernant ce point, ces modalités d’application sont en vigueur depuis le 1er juillet 2015.

Toujours dans une logique de transparence pour le consommateur, le règlement INCO concerne également la déclaration nutritionnelle des denrées alimentaires. Cette dernière sera obligatoire au 13 décembre 2016.

La déclaration nutritionnelle a pour but de renseigner le consommateur sur la valeur énergétique des denrées et sur la présence de certains nutriments. L’objectif est d’abord informatif mais aussi sanitaire, puisque ces indications permettront de diriger les consommateurs vers des produits adaptés leurs éventuels états de santé.

 

La déclaration nutritionnelle obligatoire et les informations supplémentaires facultatives

 

OBLIGATOIRE          FACULTATIF
Energie (enkJ et kcal) Acides gras mono-insaturés
Matières grasses  Acides gras poly-insaturés
Acides gras saturés  Polyols
Glucides Amidon
Sucres Amidon 
Protéines Fibres alimentaires
Sel Vitamines et minéraux

 

l’obligation d’indication de la déclaration nutritionnelle ne concerne que les denrées alimentaires préemballées.

Néanmoins, certaines denrées restent exemptées :

  • Les produits transformés ne comprenant qu’un seul ingrédient ou catégorie d’ingrédients. C’est notamment le cas du miel ou du thé.
  • Les denrées alimentaires conditionnées dans des emballages dont la face la plus grande est inférieure à 25 cm².
  • Les denrées alimentaires, y compris de fabrication artisanale, fournies directement par le fabricant en faibles quantités au consommateur final ou à des établissements de détail locaux fournissant directement le consommateur final.

La Confédération Française de la Boucherie, Boucherie-Charcuterie, Traiteur a demandé à plusieurs reprises des précisions sur ce dernier point. La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a clairement précisé que les produits proposés par les artisans n’étaient pas ceux visés ici.

 

Critères de lisibilité

Afin de permettre au consommateur de lire distinctement et facilement les informations, des critères de lisibilité prévoient une taille minimale de caractères à la déclaration nutritionnelle obligatoire :

  • Pour les mentions obligatoires : taille de caractère minimum de 1,2mm si la plus grande surface d’emballage est supérieure à 80 cm².
  • Si la plus grande surface d’emballage est inférieure à 80 cm², la taille de caractère minimum est réduite à 0,9 mm

Pour les emballages dont la surface la plus grande ne dépasse pas 10 cm², ni la déclaration nutritionnelle ni même la liste des ingrédients n’est obligatoire.

Cependant, il est important de garder à l’esprit que le nom de la denrée, la quantité nette, les données de conservation et surtout les éventuelles substances allergènes restent obligatoires et ce, quel que soit la taille de l’emballage.

 

Comment présenter l’information ?

Les informations nutritionnelles doivent figurer dans un tableau placé sur l’emballage. Vous trouverez un exemple ci-après. Si l’emballage est trop petit pour intégrer un tableau, les informations devront être indiquées sous forme linéaire. 

Valeurs nutritionnelles moyennes pour 100 g (ou 100 ml)
Energie (kJ/kcal)  
Matières grasses (g)  
Dont acides gras saturés (g)  
Glucides (g)  
Dont sucres (g)  
Protéines (g)  
Sel (g)

 

 

Si indiqués, l'unité de mesure des vitamines et des minéraux sera en mg ou µg.

Comment déterminer les valeurs nutritionnelles ?

Rappelons que ces dernières restent des valeurs moyennes. Plusieurs possibilités existent pour établir les valeurs nutritionnelles :

  • Faire appel à un laboratoire pour analyser les denrées. Dans certains cas, l’analyse nutritionnelle sera trop compliquée voire impossible. L’appel à un laboratoire sera donc privilégié. 
  • Faire des calculs à partir de valeurs moyennes connues ou effectives relatives aux ingrédients utilisés. Pour cela, lister dans un premier les valeurs nutritionnelles de toutes les matières premières de la recette. Ensuite, estimer l’impact des procédés de transformation comme la cuisson. Cela vous permettra enfin de calculer les valeurs nutritionnelles de la recette finale.
  • Faire des calculs à partir des valeurs présentes dans les tables professionnelles ou scientifiques comme la table CIQUAL. Vous pouvez également vous baser sur les fiches techniques de vos fournisseurs. 

Si vous êtes directement concernés par la déclaration nutritionnelle, prenez les devant, notamment pour estimer les valeurs moyennes de vos denrées. Rappellons que la déclaration nutritionnelle devra figurer sur les produits préemballés à partir du 13 décembre 2016. 

 

L'équipe Avisé

 

Sources : Secrétariat d'Etat chargé du commerce, de l'artisanat, de la consommation et de l'économie sociale et solidaire, 21/04/2015

La Boucherie française, 05/2016

Crédit photo : StockSnap.io 


17/05/2016