Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Le sacre de la restauration ambulante

21/12/2015

" 3 facteurs incitent particulièrement le consommateur à choisir la restauration à emporter à domicile :

  1. la perception de la cuisine vue comme une corvée après une journée de travail,
  2. l’envie de partager un moment convivial en famille, en faisant plaisir aux enfants,
  3. le manque de temps. " En moyenne, hors de son domicile, un Français consacre, quotidiennement, 32 min à la prise de repas.

La restauration à emporter représente 10 % des visites en restauration hors domicile, selon NPD Group, un cabinet d’étude de marché. La proportion s’envole à 30 %, soit près d’1 visite sur 3 en soirée pour tous les circuits (à l’exception des boulangeries). "

Le food truck est l’une des formes de vente. Connu à l'origine, en France, surtout pour les pizzas, les frites et les glaces, il se décline aujourd’hui en de multiples concepts. Citons par exemple les burgers du Camion qui fume, ou ceux aux accents canadiens de la Chill Zone, les spécialités grecques de Pitakia, les plats végétariens de Veg Mama ou encore les hot dog de Gabe, les crêpes de Morgane & Co, les plats mijotés de Pause Popote.

Food truck rime généralement avec « fast good » : des produits de qualité, souvent locaux, parfois bio.

 

Pour l’inspiration, regardez ce qui se fait par ailleurs, y compris en restauration sédentaire. Voici quelques-uns des concepts repérés par l’équipe Avisé :

 

« Les marques et les enseignes telles que RichesMonts, Heinz, Alvalle, Franprix, Monoprix ou encore Old El PasoMoulin de Valdonne, se sont également emparées du food truck pour aller à la rencontre des consommateurs, comme l'indique la DGCCRF

Le food truck est devenu un outil marketing qui reflète l’évolution de nos modes de consommation à l’ère numérique. En moyenne, l’habitué est âgé de 30 ans, dépense 10 € pour un repas et choisit son food truck via les réseaux sociaux ou encore les applications de géolocalisation sur smartphone. 

Selon l’association Street Food en Mouvement, le budget moyen à prévoir comme investissement initial est de 50 000 €, pour un chiffre d’affaires moyen par service sur des emplacements récurrents s’élevant entre 300 et 500 €. Cependant, il existe une grande disparité de chiffres d’affaires entre les différents food trucks, en fonction de la renommée du camion, du potentiel de l’emplacement et de la qualité des produits servis. »

Le site Internet Track The Truck a publié une infographie intitulée "comment monter son food truck". Les ingrédients d'une success story selon lui ? Des plats bons et de qualité, la présence lors d'événements (musicaux, sportifs...), une "coolattitude" et de la communication. En d'autres termes, vos plats ne représentent qu'1 critère sur 4.

La vente ambulante se fait aussi à vélo ou triporteur comme chez Crocambule ou chez Le Tricycle. Même à vélo, le respect de certaines règles s’impose, qu’il s’agisse du stationnement ou de la circulation.

 

Une activité réglementée

Le commerce non-sédentaire est une activité réglementée qui s’exerce sur la voie publique, les halles, les marchés, les champs de foire, voire dans les lieux privés. Il est ainsi possible de louer un food truck pour un événement familial ou d’entreprise.

Dans sa rubrique FAQ, l’association Street Food en Mouvement fournit des conseils pour trouver un emplacement et rappelle aussi les obligations légales qu’un exploitant est tenu de respecter en matière d’hygiène, de sécurité du véhicule et les conditions d’exercice.

Votre Chambre de Métiers et de l’Artisanat vous conseille sur ces différents points.

 

Une présence en ligne indispensable

La présence active sur les réseaux sociaux est indispensable afin de rester à l’esprit des consommateurs et rappeler le lieu de son emplacement. La publication des menus, photos appétissantes en prime, participe au succès.

Pour en savoir plus sur les médias sociaux, retrouvez nos conseils concernant Facebook et Instagram !

Proposer un conditionnement pratique peut constituer un moyen de se démarquer de la concurrence. Ainsi, McDonald’s propose dans certains pays le McBike, qui permet aux clients de repartir avec un menu sur leur vélo. Le groupe américain s’adapte ainsi au développement des modes de transport doux tels que le vélo.

Si vous proposez la commande en ligne et la livraison, votre site Web doit être responsive, c’est-à-dire lisible quelle que soit la taille de l’écran (ordinateur, tablette, smartphone). D’après NPD Group,  « la restauration livrée a un potentiel de développement important en France. »

Des questions, besoin d’un accompagnement pour développer une activité de vente en ligne ? Votre Chambre de Métiers et de l’Artisanat vous accompagne.  

Et pour gagner en notoriété, pourquoi ne pas participer à la prochaine édition du Street Food International Festival ? Rendez-vous en septembre 2016 à Paris et en octobre 2016 à Avignon.

 

L'équipe Avisé

 

Sources : NPD Groupe, 03/11/2015

La Réclame, 06/2015

DGCCRF, 13/07/2015

Track the truck, 07/2014

Street Food Mouvement

Crédit photo : StockSnap

 *0*