Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Les Français et le pain : une histoire d'amour

Sur le site de l'Association Nationale des Industries Alimentaires (ANIA), on retrouve les résultats de l'enquête de la Fédération des Entrepreneurs de la Boulangerie (FEB) sur les habitudes d'achat et de consommation du pain en France. Bien qu'en une décennie, la consommation de pain ait chuté de plus de 13 %, il reste pour une majorité de Français un aliment essentiel. Ils en consomment près de 130 grammes / jour soit l'équivalent d'une demi-baguette. C'est tout de même deux fois moins qu'en 1950. 

 

L'étude de la FEB montre tout de même que la relation entre les Français et le pain s'apparente à une histoire d'amour :

  • 95 % sont satisfaits du pain qu’ils achètent
  • 92 % en ont toujours chez eux
  • 51 % ne peuvent pas s’en passer.

 

Les boulangeries artisanales restent  le premier lieu d'achat de pain en France. 95 % des Français se disent satisfaits du pain qu'ils achètent. Leur favorite ? La baguette tradition, plébiscitée par près de 40 % d'entre eux. 

L'étude nous montre également que le prix moyen d'une baguette dite classique s'établit à 0,92 €. Attention à ne pas dépasser la barre des 1 euro, comme c'est parfois le cas sur Paris. En effet, il est souvent considéré comme le prix psychologique maximum à ne pas dépasser pour les consommateurs.

Retrouvez le détail des résultats de l'étude sur le site de l'Association Nationale des Industries Alimentaires (ANIA)

 

Mais alors pourquoi la consommation baisse sur le long terme ? 

Même si la consommation de pain en France est importante, cettte dernière tend à diminuer au fil des décennies. Cette baisse relative de la consommation vient notamment des changements de style de vie. Les déjeuners en semaine se prennent majoritairement et de plus en plus hors domicile. Ce qui ne facilite pas la consommation de pain traditionnelle autour d'un repas classique. En outre, les Français prennent moins le temps de prendre un petit déjeuner et préfèrent des choses dites plus pratiques comme des biscuits ou des tartines. La consommation de pain se fait également de manière plus occasionnelle. Même si une majorité de Français en mange tous les jours, moins de 10 % des adultes en mangent à chaque repas. Ce constat peut s'expliquer aussi par les modes de vie. Aller à la boulangerie prend du temps et les consommateurs de plus en plus préssés y passent moins souvent.

 

Face à cette évolution, les boulangeries artisanales évoluent, innovent mais doivent faire face à des nouvelles concurrences

Les boulangeries ont su diversifier leur offre avec des pains spéciaux, avec du snacking, s'adaptant aux modes de vie et aux modes de consommation des consommateurs. Malgré tout, les boulangeries artisanales sont concurrencées par les chaînes de boulangerie. Souvent stratégiquement situés et avec des horaires à rallonge, ils captent une clientèle qui ne prend pas ou plus le temps de passer à la boulangerie quotidiennement. Le développement des enseignes de grande distribution dans les centre-villez dans des structures plus petites ne facilite pas non plus la tache aux commerces de proximité. Sur ces sujets nous vous invitons à lire notre focus sur comment se démarquer des chaînes de boulangerie.

 

L'équipe Avisé

 

Sources : ANIA, 09/02/2016

Le Figaro.fr, 15/03/2014

Crédit photo : StockSnap

Sondage
à la une

On veut connaître votre avis !
15 + 0 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.
 *0*