Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Aménager votre atelier et votre véhicule utilitaire afin de garantir santé et sécurité

L’Iris-ST, le Pôle d’innovation artisanale santé et sécurité au travail, propose des mémos interactifs pour découvrir une autre manière de s’informer des bonnes pratiques de prévention.

Sont disponibles les mémos suivant :

 

La manutention manuelle constitue la 1ère cause d'accidents

Comme le souligne l'Iris-ST, " la prévention est au coeur de l'activité de chacun, quelque soit son activité. Elle s'intère comme une composante même du métier, en évitant au maximum que la santé ne soit altérée par le fait de l'activité professionnelle. Le principal enjeu de la sécurité est donc de préserver la santé des personnes, mais pas seulement. Améliorer les conditions de travail contribue à gagner en efficacité. "

Quelques chiffres sur les accidents du travail :

  • " En 2013, 3 881 545 journées ont été perdues, dans les entreprises de moins de 20 salariés, du fait d'accidents de travail,
  • La manutention manuelle est la 1ère cause des accidents, suivie des chutes de hauteur et de l'outillage à main,
  • Les doigts et les mains sont les zones les plus souvent blessées, suivies des membres inférieurs et du dos et du rachis,
  • La charpente, la couverture et la serrurerie métallerie sont les activités les plus exposées. "

 

Le compte prévention pénibilité dans le BTP

La loi du 20 janvier 2014 prévoit l’établissement du compte pénibilité pour les salariés du secteur privé dont l’emploi comporte un ou plusieurs facteurs de pénibilité. Ce compte, une fois établi, donne la possibilité aux salariés concernés de cumuler des points. Ces points permettront ensuite au salarié, selon les cas, de faire une demande de formation pour se réorienter vers un autre métier, de travailler à temps partiel, de partir en retraite plus tôt.

A ce jour, 10 facteurs de risques ont été identifiés. Parmi eux, 6 facteurs de pénibilité concernent le BTP : les postures pénibles, les manutentions manuelles de charges, l'utilisation d'agents chimiques, les vibrations mécaniques, les températures extrêmes, le bruit.

Ils seront pris en compte au 1er juillet 2016, au lieu du 1er janvier 2016. Néanmoins ils seront comptabilisés pour une année pleine.

Ces nouvelles mesures ont été décidées pour tendre vers une simplification de la mise en place de ce compte pénibilité grâce à l'élaboration d’un référentiel de branche. Il permettra à l’employeur de se soustraire à l’obligation d’accomplir des mesures individuelles pour ses salariés. A cela s’ajoute la révision des seuils de certains facteurs de pénibilité.

 

Pour en savoir plus sur le compte prévention pénibilité :

 

Sources : Iris-ST, 05/2015

Iris-ST

Direction de l’information légale et administrative de l'Etat, 26/05/2015

Caisse nationale d'assurance vieillesse (CNAV), 06/2015

Crédit photo : Phovoir

 *0*