Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Artisans du BTP : des solutions existent pour financer votre trésorerie

03/12/2015

Malgré que des outils de financement à court terme existent, l’observatoire du financement des entreprises consacré aux très petites entreprises rapporte qu’ils sont encore méconnus des TPE-PME. Voici un récapitulatif des solutions qui existent afin de ne pas laisser sa trésorerie étouffer.

 

Le financement à court terme (FCT) : qu’est-ce que c’est ?

D’après le guide du site "les clés de la banque", le FCT se définit comme un financement  d’une durée inférieure à un an qui permet de financer l’activité quotidienne de  l’entreprise. Il est donc différent des financements à moyen (1 à 5 ans) et long terme (plus de 5 ans) qui sont destinés aux investissements.

Le but des FCT est de renforcer la trésorerie de l’entreprise en finançant le décalage qu’il peut y avoir entre les encaissements et les décaissements, appelé besoin en fond de roulement (BFR). Si celui-ci est positif (recettes < dépenses), il peut être judicieux de faire une demande de FCT.

 

Deux types de FCT : les crédits de trésorerie et les crédits par mobilisation de créances

Les crédits de trésorerie vous permettent soit d’avoir un compte débiteur soit de bénéficier d’un crédit à court terme. Les crédits par mobilisation de créances eux permettent de recevoir en avance le règlement des sommes dues par vos clients.

 

Concernant les crédits de trésorerie, ils sont aux nombres de trois :

 

  • le découvert autorisé : les modalités (durée, montant, coût) sont négociées à l’avance avec la banque. Il convient pour les besoins de trésorerie récurrents,
  • la facilité de caisse : fonctionne à peu de chose près comme un découvert. La différence principale est que ce financement est destiné à des situations exceptionnelles. De plus, le compte ne peut être débiteur qu’une partie du mois,
  • le crédit à court terme : prêt pour faire face à des situations bien spécifiques comme des décalages plus importants (liés à un accroissement ponctuel de votre activité) ou  plus longs (en raison d’un cycle d’exploitation atypique ou saisonnier).

En ce qui concerne les crédits par mobilisation de créances, on en dénombre aussi trois :

 

  • l’escompte : votre banque accepte de vous avancer le montant de la lettre de change signée par votre client lorsque vous lui avez accordé un délai de paiement,
  • la mobilisation Daily : la  mobilisation Dailly  est la cession ou le nantissement de certaines de vos créances  (factures émises sur un ou plusieurs de vos clients) à votre banque via un bordereau.  Après  traitement, la banque vous  octroie un crédit en  contrepartie de ces factures,
  • l’affacturage : consiste à céder vos créances à un établissement financier spécialisé, ce qui permet de recevoir le montant des factures directement sur votre compte. C’est cet établissement qui se chargera par la suite du recouvrement de la dette par votre client.

 

Voici un tableau qui récapitule les différentes solutions qui s’offrent à vous en terme de FCT.

 

Pour en savoir plus sur les FCT, nous vous invitons à consulter le guide du site les clés de la banque.

 

L'équipe Avisé

 

Sources : Les clés de la banque, 01/2015

Les clés de la banque, 2015

Les clés de la banque, 2015

Les clés de la banque, 2015

Les clés de la banque, 2015

Les clés de la banque, 2015

 

Crédit visuel : Pixabay

 

Sondage
à la une

On veut connaître votre avis !
4 + 15 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.
 *0*