Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Le boom du marché des isolants biosourcés

15/06/2016

Longtemps considérés comme un marché de niche, les isolants biosourcés connaissent depuis une dizaine d'année un véritable engouement qui ne cesse de croître. Selon l’Association syndicale des industries de l’isolation végétale (Asiv), la filière aurait connu ne croissance de 40 % en 4 ans !

L'utilisation de ces matériaux s'est notamment faite parallèlement au développement des nouveaux types de construction en ossature bois. Ils correspondent à une philosophie de vie à une philosophie de penser qui transcende aujourd'hui de nombreux de domaines ; la démarche développement durable. Consommer des matières premières locales et responsables

Le biosourcé a donc une double utilité

  • environnementale
  • sociale

 

Maitres d'ouvrages, maitres d'œuvre, particuliers, en sont de plus en plus demandeurs. 

Selon l'Asiv,  le marché des isolants biosourcés représente entre 5 et 8 % du marché global des isolants. 

Il n'existe à l'heure actuelle que très peu de chiffres concernant cette nouvelle filière tant concernant la répartition par matériaux (lin, chanvre ouate de cellulose...) que concernant son utilisation en isolant intérieur ou extérieur. 

La filière tente de consolider sa place alors que les isolants minéraux et synthétiques restent dominants pour trois raisons principales : 

  • des prix compétitifs
  • des industriels bien implantés
  • une forte demande 

La loi du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte porte l'intérêt de l'usage de ces matières pour la filière bâtiment. Par exemple, l'article 5 stipule que « l’utilisation des matériaux biosourcés concourt significativement au stockage de carbone atmosphérique et à la préservation des ressources naturelles » et qu’ « elle est encouragée par les pouvoirs publics lors de la construction ou de la rénovation des bâtiments ». 

Il existe un certain nombre de labels certifiant ces nouvelles techniques de construction : 

 

  • le label "bâtiment biosourcé" (2012)
  • le label BBCA (bâtiment bas carbone, 03/2016)

 

Les professionnels projettent de doubler le recours à l'isolation biosourcée, de manière globale,  d'ici cinq ans. Le défi est lancé !

 

L'équipe Avisé

 

Sources : Batirama, 10/05/2016 

Calculeo

Batiweb, 27/05/2016

Association syndicale des industries de l’isolation végétale (Asiv)

Certivea

Association BBCA

Crédit photo : Pixabay

Sondage
à la une

On veut connaître votre avis !
2 + 2 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.
 *0*