Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Nouveaux modes de vie, nouvel habitat, vers une mutation de la filière bâtiment ?

16/03/2016

De nombreux spécialistes : sociologues, économistes, architectes, urbanistes, s’accordent à dire que l’habitat de demain sera dicté par l’évolution des mœurs. Les nouveaux modes de consommation (participatifs, collaboratifs, connectés, durables), les nouveaux codes du vivre ensemble (intergénérationnels, partagés), l’évolution de la composition de la cellule familiale (monoparentale, recomposée), sont autant de changements dans la société qui vont définir l’habitat du futur.

La maison individuelle et collective sera indéniablement respectueuse de l’environnement, autonome en énergie, intelligente, modulable…

Il va en effet s’opérer un changement de paradigme : l’habitat va s’adapter à la façon dont l’homme vivra demain. La technique sera au service de l’humain.

 

De quels changements parle-t-on ?

A ne pas s’y tromper, il est davantage question ici de changements dans l’évolution des modes de vie que dans l’évolution du progrès technologique.

 

  • Une maison automatisée : la domotique

La domotique peut se définir comme l’ensemble des technologies de l’électronique, de l’informatique et des télécommunications au service de l’habitat. Elle permet d’automatiser et d’améliorer les tâches au sein de la maison. La domotique représente incontestablement un virage technologique. Ses domaines d’application ne cessent de se développer. Elle assure par exemple des fonctions de sécurité, de confort, de gestion d'énergie (programmer son café pour qu’il soit chaud au réveil, baisser la température d’une pièce si elle n’est pas occupée, éteindre toutes les lumières de la maison en partant au travail grâce à un seul interrupteur…).

La domotique conceptualise et matérialise des innovations qui serviront concrètement à l’usage du quotidien mais l’habitat est d’abord en train de se façonner parce que la société connait un changement d’habitus.

Startup, TPE, PME regorgent d’imagination pour adapter la maison à ces nouveaux styles de vie.

 

  • Une maison modulable

La maison modulable semble vouée à un avenir prometteur. Par exemple, la société Alliance Construction a imaginé une maison composé d’une pièce amovible. Cliquez ici pour visionner une démonstration du concept.

Cela permet d’adapter un espace de vie afin d’accueillir un étudiant, une personne âgée, une famille nouvellement recomposée. Selon les sociologues, le modèle familial traditionnel (un couple avec enfants) seuls dans une petite maison, ne sera plus et commence à ne plus être la norme.

La situation suivante existe déjà aujourd’hui. Une famille  héberge chez elle, dans une pièce modulable, une tierce personne. Cette mixité de ménage peut s’expliquer pour des raisons financières ou pour chercher du lien social. Une autre idée innovante a émergé dans la ville de Rennes et devrait sortir de terre en 2018.  Les promoteurs ont envisagé dans le concept d’immeuble intergénérationnel une pièce commune à deux appartements mitoyens. Il est prévu, que cette pièce puisse être privatisée si nécessaire.

Ce nouveau mode de vie obligera les professionnels du bâtiment à s’adapter. L’habitat intelligent n’aura plus besoin de techniciens pour transformer une pièce de bureau en petit studio pour étudiant. Le module sera programmé pour réaliser la transformation tout seul.

 

  • Une maison intelligente

L’habitat connecté permettra d’envisager la vie quotidienne de manière différente. L’interrupteur intelligent, facilement déplaçable dans la maison, permettra par exemple d’adapter son accès à la personne qui l’utilise (enfants, personnes à mobilité réduite). Dans le même état d’esprit, a été imaginé les toilettes évolutives tant pour l’habitat privé que pour les bâtiments publics. Ces concepts permettent notamment d’envisager l’accessibilité de façon différente.

Quant au miroir intelligent, il permettra de tester du maquillage et d’utiliser celui qui correspond le mieux à son teint du jour.

 

  • L’habitat partagé

L’habitat partagé, (colocations, Airbnb), l’habitat groupé, l’habitat participatif, collaboratif, exigent que la filière du bâtiment évolue. La règlementation risque fortement d’évoluer pour encadrer ces nouveaux modes d’habitat. Etre propriétaire n’aura surement plus la même signification demain. Avec quels interlocuteurs les artisans devront-ils traiter ? L’aménagement intérieur, la conceptualisation d’un habitat va mener vers de nouvelles réflexions et pratiques pour divers corps de métiers (menuisiers, plaquistes, canalisateurs…)

 

  • L’habitat propre

 L’habitat de demain est aussi la maison ou l’appartement écologique.

Les artisans devront très certainement travailler avec de nouveaux corps de métiers et repenser l’usage de certains matériaux. 

L’Europe souhaite que d’ici 2020, toute nouvelle maison soit capable de produire autant d’énergie qu’elle n’en a besoin. Une entreprise des Pays-Bas, , a inventé un isolant à poser sur l’extérieur d’un bâtiment permettant de corriger les pertes d’énergie dans les immeubles anciens. Ce projet s’appelle « The Skin ». Cliquez ici pour visionner une démonstration du concept.

Aujourd’hui, le citoyen veut que sa maison lui ressemble. Qu’elle respecte les valeurs qu’il porte : économie durable, protection de l’environnement, partage et création de lien social…

 

Vers le renouvellement de la filière :

Les artisans répondent à un besoin exprimé par un client. Ce besoin évolue en fonction des tendances, des envies, des codes sociaux et sociétaux. A titre d’exemple la « révolution verte » dans le bâtiment, implique une remise en cause de la filière avec de nouvelles normes, de nouveaux matériaux, de nouveaux procédés et de nouvelles pratiques.

Son environnement professionnel évoluant, l’artisan doit anticiper ou à défaut s’adapter. L’anticipation permet de s’approprier les choses au lieu de les subir. Il s’agit d’être acteur de son savoir-faire pour l’enrichir et le pérenniser.

La maison du futur sera donc intelligente, fonctionnelle, maline et propre. L’artisan de demain sera dès lors, un professionnel qui comprend, qui maitrise les nouvelles technologies et ses enjeux. Mais également, un professionnel qui sait faire évoluer ses méthodes de travail (plateforme collaborative, réseaux sociaux, transformation numérique…).

Autant d’évolutions qui lui permettront de rester visible et compétitif sur son marché.

 

L'équipe Avisé

 

Sources : Batiactu, 26/01/2016

Capital, 10/07/2015

Home Intelligence & You, 4/05/2015

La Nouvelle République, 12/10/2015

 

Crédit photo : StockSnap

 

Sondage
à la une

On veut connaître votre avis !
6 + 5 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.
 *0*