Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Labels et certifications dans l'imprimerie et les arts graphiques

27/07/2017

Depuis le début des années 2000, l’imprimerie et plus généralement les arts graphiques ont reconnu leur caractère polluant et travaillent depuis pour un développement plus durable de leur activité. En outre, il faut s’adapter à des consommateurs ou donneurs d’ordre désormais sensibilisés et de plus en plus attentifs sur les critères environnementaux. Les certifications et les labellisations sont des processus parfois long et pas toujours simple pour les PME. Le retour sur investissement n’est pas toujours directement perçu. Malgré tout, ces démarches plus écologiques sont un moyen de capter et de fidéliser sa clientèle en mettant en avant ces démarches

 

Imprim’Vert : le label de référence 

Gérée par le pôle d’innovation de l’imprimerie, cette marque « est accordée par les comités d’attribution qui valident la conformité du site avec le cahier des charges sur la base d’un dossier de demande d’attribution établi par le référent. L’attribution de la marque est valable pour une année civile, le renouvellement se fait par la suite sur justificatifs. Tous les trois ans, s’ajoute une visite de suivi effectuée par un référent ». Imprim’Vert est également pour les consommateurs qui recherche une imprimerie respectueuse de l’environnement, un annuaire en ligne d’imprimeurs labellisés à disposition de tous.

 

Les critères pour être labellisé Imprim’Vert :

 

Critère n°1 : l’élimination conforme des déchets dangereux

Pour satisfaire à ce premier critère, l'imprimeur doit faire collecter et éliminer de façon conforme à la réglementation ses déchets par des collecteurs agréés.

Critère n°2 : la sécurisation des stockages de liquides dangereux

Pour répondre à ce second critère, l’imprimeur doit sécuriser le stockage des liquides neufs dangereux et des déchets liquides en cours d’utilisation ou non.

Critère n°3 : la non utilisation de produits toxiques

Pour satisfaire ce troisième critère, l’entreprise s’engage à ne pas utiliser de produits étiquetés « toxiques » (symbole tête de mort).

Critère n°4 : la sensibilisation environnementale des salariés et de la clientèle

Il est demandé de mettre en place  une communication spécifique en interne autour d’ImprimVert afin de sensibiliser l’ensemble du personnel. Pour les entreprises dont l’activité est principalement l’impression numérique, elles doivent mettre en place des actions de sensibilisation environnementale qui sont propres à l’entreprise à destination de sa clientèle.

Critère n°5 : le suivi des consommations énergétiques du site

Ce critère instauré en 2010 a pour objectif de sensibiliser les imprimeurs à leurs consommations en énergies. Pour cela, l’entreprise doit instaurer un suivi trimestriel de ses consommations énergétiques et transmettre ce relevé à chaque renouvellement de la marque.

 

Si vous souhaitez vous lancer dans la démarche Imprim’Vert vous pouvez contacter directement la Chambre de métiers et de l’artisanat. Besoin davantage d’informations sur le sujet ? Direction le site Web d’Imprim’Vert.

 

Imprim'vert : comment ça marche ?

 

Les certifications PEFC (Programme Européen des Forêts Certifiées) et FSC (Forest Stewardship Council) : pour des forêts bien gérés

« Les certifications PEFC (Programme for the Endorsement of Forest Certification schemes) et FSC (Forest Stewarship Council) sont des normes d’exploitation de forêts bien gérées. Elles sont là pour apporter des garanties aux utilisateurs de la chaîne et au client. Le papier utilisé provient d’une forêt gérée de façon économique, environnementale et sociale : traçabilité du bois et des arbres systématiquement replantés après la coupe, et droit du travail est respecté. »

Ces associations peuvent vous délivrer après audit  des certificats qui vous permettent de justifier auprès de vos client et donneurs d’ordre vos pratiques responsables. 

Vous souhaitez adhérer ?

Pour PEFC : rendez-vous ici

Pour FSC : rendez-vous là

 

La certification ISO 12 647 : attention portée à la colorimétrie

« Plus spécifique aux industries graphiques, la certification ISO 12 647 donne quant à elle un cadre à la fidélité colorimétrique. Un point très important aux yeux des donneurs d’ordres, pour qui la couleur renvoie directement à un logo, à l’ADN d’une marque. La colorimétrie permet de conserver la couleur de manière précise et rigoureuse, quels que soient la matière du support, son grain et sa brillance. Cette exactitude dans le rendu des couleurs permet en outre un gain de temps et des économies de papier, car il évite de multiples retours. »

 

Enfin des réseaux comme ImpriFrance, regroupant des PME de l’imprimerie, permettent de mutualiser certains outils et démarches pour faciliter l’accès à ses certifications.

 

L'équipe Avisé 

 

Sources : Le nouvel économiste, 04/06/2015

Imprim'Vert

PEFC

FSC

Crédit photo :Stocksnap.io

Sondage
à la une

On veut connaître votre avis !
10 + 8 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.
 *0*