Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Le textile de demain sera connecté !

09/03/2016

Encore au stade de niche industrielle, ne comptant aujourd'hui qu'une centaine d'entreprises en France, le secteur du textile intelligent va connaitre une significative envolée dans les années à venir. A défaut d'avoir trouvé son impulsion dans les programmes militaires, c'est bien dans les applications grand public qu'il va s'imposer.

Cette mutation du marché est soutenue par l'Etat. En septembre 2013, est lancée une vaste campagne visant à redynamiser l'industrie française. Concrètement, les pouvoirs publics ont élaboré dans des domaines clefs, 34 "plans de la nouvelle France industrielle". Ces plans ont pour objectif d'insuffler une nouvelle dynamique de croissance et de promouvoir le "Made in France". L'industrie française doit être plus performante, plus compétitive, plus innovante et plus respectueuse de l'environnement. L'un de ces 34 plans est intitulé :  "les textiles techniques et intelligents". La France a tout le potentiel pour être leader de ce nouveau marché et elle veut s'en donner les moyens.

Dans les médias, cette révolution technologique est citée sous divers  : "smart sensing", "quantified self", "wearable"...

 

Des spécificités par Région :

La Bpifrance a fait un petit tour de France afin de déterminer les spécificités régionales. Ainsi, le Nord-Pas-de-Calais est à la pointe de la technologie. Région historiquement ancrée dans l'industrie textile, elle a su rebondir face notamment au marché asiatique, en faisant sa révolution technologique. Par exemple été créé en 2012, à Tourcoing, le Centre Européen des Textiles Innovants (CETI). Incubateur d'innovation, il est une belle vitrine du savoir faire français et européen.

La région Est, représente quant à elle un vivier intéressant de startups et PME innovantes, notamment dans la région lyonnaise. Elle bénéficie d'un écosystème propice au développement du secteur avec à proximité, l'implantation de centres de recherches, d'universités, de stratups... Parmi ces fleurons, on peut citer dans le Vosges, Tricotage des Vosges pour les chaussettes RFID ou en région Rhône-Alpes il y a sur Lyon, Cityzen Sciences et son "D-Shirt" et de nombreuses stratups comme De Rigeur et son étui à lunette intelligent ou encore à Grenoble, Primo1D intégrant des LED ou RFID dans les fils textiles.

Enfin, la région francilienne, a créé le réseau innovation immatériel pour l’industrie (R3iLab) dans lequel un laboratoire de prototypes industriels de vêtements connectés a vu le jour.

 

Demain...

Ce nouveau marché trouve tout d'abord des applications dans le secteur du sport, de la santé et du bien être. Très rapidement son champs va s'élargir si ce n'est déjà le cas, au secteur des transports, du bâtiment et autres, d'autant plus que les avancées technologiques se font à grande vitesse. Des scientifiques de Lausanne ont inventé des circuits électroniques souples, élastiques permettant une utilisation sur des supports tels que les vêtements connectés ou les capteurs corporels.

La filière du textile peut sembler bousculée par ce virage technologique qui parfois, va plus vite que l'évolution des consommateurs.

Le textile traditionnel ne va bien évidemment pas disparaitre mais comme toute mutation, les professionnels devraient s'en imprégner voire s'y adapter pour se créer une nouvelle place sur ce maché.

 

L'équipe Avisé

 

Sources : Le Gouvernement, 09/2014

Bpifrance, 01/03/2016

Electroniques, 01/03/2015

Le Monde Informatique, 01/03/2016

 

Crédit photo : Pixabay

 *0*