Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

L’impression 3D, ou comment fabriquer ses bijoux, ses vêtements et même… sa maison

L’impression 3D (ou fabrication additive) permet de fabriquer une multitude d’objets du plus courant : statuette décorative, robe de soirée… au plus surprenant  comme des prothèses ou même des maisons. 


1.   Des fabrications aussi variées que surprenantes


Grâce à ce procédé qui tend de plus en plus à se démocratiser, un grand nombre d’objets du quotidien peuvent être créés à domicile. Bibelots de décoration, bijoux fantaisies, mobilier ou même vêtements peuvent ainsi être confectionnés.


Plus étonnant, le domaine médical a de plus en plus recours à l’utilisation de cette technologie : prothèses dentaires et auditives, de main, mais aussi de certaines parties de la boite crânienne… Tout cela grâce à la technologie de l’impression 3D. Les résultats sont pour l’instant très encourageants.


Cependant, cette technique permet aussi de fabriquer des pièces de plus grosses tailles, comme par exemple des éléments pour l’aéronautique, l’automobile mais aussi… des maisons. C’est notamment le cas en Chine, ou une entreprise a réussi le pari d’imprimer une dizaine de maisons en 24 heures et d’assembler le tout en une semaine ! Un autre projet de maison imprimée est aussi en cours aux Pays-Bas, dont la livraison est prévue d’ici deux ans.

Pour en savoir plus sur ces projets, cliquez ici


2.    Le fonctionnement en bref

 

  • Il faut en premier lieu modéliser l’objet à l’aide d’un logiciel. Il en existe plusieurs sur le marché, gratuits comme payants.
  • Le modèle est ensuite divisé en "tranches superposables" qui sont envoyées à l’imprimante 3D
  • Cette dernière, programmée à l’avance, superpose des couches de matières diverses (le plus souvent du plastique, qui peut être mélangé à d’autres matériaux comme du bois, de la pierre, différents métaux…) afin de "donner vie"  au modèle numérique


Pour en savoir plus sur le fonctionnement de l’impression 3D, cliquez ici


3.    Les limites de cette technique


Du fait de sa démocratisation récente, l’utilisation de l’impression 3D présente des limites :

  • La taille des objets : étant donné la taille des machines accessibles au grand public, les objets créés ne peuvent en général pas excéder 15 à 20 centimètres cubes
  • L’investissement de départ : même si certaines machines se trouvent dans les environs de 400 euros, il faut compter entre 1500 et 3000 euros afin de posséder une machine fiable assurant des rendus de bonne qualité
  • La technique : en effet, même si les logiciels de modélisation tendent à être de plus en plus simples à utiliser, des connaissances de base, ainsi que de la patience sont nécessaires afin de concevoir via l’impression 3D
  • L’utilisation : cette technologie convient parfaitement à des créations personnalisées, mais pas à des conceptions de séries. En effet, étant donné le temps nécessaire à l’impression, il est plus rentable d’investir dans un moule, plus cher, dans le cadre de la production de pièces standardisées

Pour plus d’exemples de l’utilisation de l’impression 3D, cliquez ici


Il est évident que grâce aux avancées qui ont été faites dans le domaine ces dernières années, les créateurs en tous genres ont encore largement de quoi nous surprendre.

 

Sources : Medias24.com, 18/08/2015

Futuremag Arte, 17/01/2015

Capital.fr, 19/08/2015

TV5 Monde, 21/08/2015

 

Crédit visuel : Pixabay

Sondage
à la une

On veut connaître votre avis !
3 + 0 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.
 *0*