Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Retour en grâce pour la mécanique française

14/04/2017

La Fédération des Industries Mécaniques a dévoilé le 3 avril 2017, les résultats économiques de l'année 2016 des industries mécaniques. Retour dans cet article sur cette année charnière et encourageante pour la mécanique française.  

Chiffre d’affaires des industries mécaniques en 2016 : 123,8 milliards. Soit une augmentation de près de 2 % par rapport à l'année 2015 et qui lui permet dans le même temps de dépasser son niveau d’avant crise. 

 

Les filières en croissance : 

  • L’aéronautique
  • L’automobile
  • La chimie 
  • Et le secteur de la construction qui connait une reprise après avoir atteint le point bas en 2015 à la suite de 7 années de crise.

 

Les secteurs en croissance : 

  • La transformation des métaux - fonderie : progression de 1,1 % sur 2016. L'ensembre des sous-secteurs connaissent une croissance à l’exception de la chaudronnerie.
  • L’équipement mécanique : progression de 2 %,équivalente à celle de 2015. L'ensemble des groupes de machines sont concernées à l’exception du machinisme agricole.
  • La croissance de la précision  : progression de 1,5 % en 2016 contre 0,4 % en 2015. 

 

Meilleure utilisation et amélioration de l’outil de production 

Les taux d’utilisation des capacités de production se sont redressés et se trouvent légèrement au dessus de la moyenne dans l’industrie. 
L’outil de production s’est amélioré grâce notamment à la mesure de suramortissement sur les investissements industriels. En effet, jusqu’au 14 avril 2017, le Gouvernement a mis en place une mesure exceptionnelle d’amortissement supplémentaire sur les investissements industriels, permettant aux entreprises d'amortir les biens à 140 %. Objectif pour les professionnels : accélérer la modernisation de leur outil de production et gagner en compétitivité.


La mécanique française progresse surtout sur son marché intérieur et en Europe 

Malgré ce retour sous les feux des projecteurs, la mécanique française reste au 6ème rang mondial derrière (dans l'ordre), la Chine, les Etats-Unis, le Japon, l'Allemagne et l'Italie. 

La reprise de l'activité de la mécanique française est tirée :

  • Par une progression de 3,2 % sur un an des ventes destinées au marché intérieur.
  • Par une progression de 2,3 % sur un an des ventes destinées aux pays de l'Union européenne. Les exportations vers l'Italie et l'Espagne ont connu de belles augmentations d'environ 5 %. 
  • Par une progression de 5,6 % sur un an des exportations vers le reste de l'Europe et plus particulièrement vers la Turquie.

Bien que l'Allemagne ait connu une année moins prolifique, le pays reste le premier client des industries mécaniques françaises avec près de 15 % des exportations total

 

Comment s'annonce 2017 ? 

Selon la FIM, la hausse de l’activité des industries mécaniques en 2017 devrait se situer entre + 1,7 % et + 2 %. 

 

L'équipe Avisé 

 

Sources : Service Statistiques économiques et Prospective FIM

Portail de l'Economie et des Finances

Crédit visuel : FIM 

 

 *0*