Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Baisse des taux d’emprunt ! Une opportunité à saisir pour les PME et les TPE !

11/08/2016

Deux types de crédit coexistent dans le monde de l’entreprise. Les crédits court terme d’une durée inférieure ou égale à 2 ans et les crédits moyen ou long terme de durée supérieure à 2 ans.

En octobre 2011, le taux moyen de ces crédits avoisinait respectivement 2.49 % et 3.64% pour subir une chute significative un an plus tard et atteindre un taux moyen de 1.61 % et 2.99 % en octobre 2012.

Depuis, les taux se sont stabilisés, particulièrement pour les crédits à moyen et long terme, en passant sous le taux de 2 %, début 2016. Fort de ce constat, à ce jour, les PME-TPE  ont une réelle opportunité de renégocier leur crédit à un taux plus avantageux auprès de leur établissement bancaire.

Pour mener à bien cette révision de taux et être en position de force pour convaincre sa banque,  l’entreprise doit montrer une bonne santé financière de son business.

 

De leur côté, les banques sont actuellement beaucoup plus ouvertes à la renégociation des prêts aux entreprises. D’une part, soutenues activement par la Banque Centrale Européenne, elles parviennent à se refinancer elles-mêmes à des taux très bas, d’autre part, conscientes de l’existence d’une nouvelle concurrence au travers de plateformes de crowndfunding et Fintech(*), elles renforcent leur démarche commerciale auprès des entreprises qui fonctionnent bien.

 

(*) L’expression FinTech combine les termes « finance » et « technologie » : elle désigne une start-up innovante qui utilise la technologie pour repenser les services financiers et bancaires (source : Blog Bolden, 11/03/2016)

 

Deux types de renégociation sont possibles :

  • La renégociation du taux de l’emprunt auprès de l’établissement bancaire qui détient le prêt.

Dans ce cas, un avenant au contrat de prêt doit être établi. Reste à estimer l’intérêt de la révision du taux.

  • Le rachat de prêt par le remboursement par anticipation du prêt à la banque d’origine pour souscrire un nouveau prêt dans une banque concurrente. Cette opération est soumise à des frais liés au remboursement du prêt par anticipation et à des frais de dossier auprès de la nouvelle banque .

Dans un cas comme dans l’autre, à charge de l’entreprise d’estimer les bénéfices/inconvénients de l’opération.

 

Selon les experts du domaine, il s’agit de considérer :

  • L’écart entre l’ancien et le nouveau prêt : ils estiment que la différence de taux doit atteindre au moins 0.8 point pour qu’un taux revu à la baisse soit intéressant. 
  • La durée du remboursement : plus la durée de remboursement est longue plus il y aura d’intérêts à rembourser. Néanmoins un prêt plus long permet de mieux gérer les échéances et d’en faciliter le paiement.

Communément il convient de considérer que pour un prêt longue durée le rachat de crédit se fait dans le premier tiers de sa durée totale, période durant laquelle ce sont les intérêts qui sont remboursés en priorité.

Lors d’une négociation, ce sont l’ensemble de ses paramètres qui sont à prendre en compte pour être à même de prendre la décision la plus appropriée.

 

A ce jour, la croissance se porte mieux, les banques sont plus confiantes face aux entreprises emprunteuses.

Ainsi, 9 PME sur 10 voient leurs demandes acceptées pour des crédits d’investissement.

 

Pour les TPE, au 1er trimestre 2016 :

  • 15.5 milliards de nouveaux crédits
  • 79 % d’entre elles ont vu leurs demandes acceptées pour un crédit d’investissement et 64 % pour leur trésorerie
  • L’encours total des crédits dédiés aux TPE et aux créateurs d’entreprise s’élèvent à 250.9 milliards d’euros (+5.3 % sur 1 an).

La conjoncture actuelle plus favorable que par le passé permet à l’entreprise un accès plus facile à l’emprunt.

Le moment est également opportun pour revoir dans le détail les conditions des emprunts en cours.

 

L'équipe Avisé

 

Sources : Dynamique-mag.com, 08/08/2016,

Fédération Bancaire Française, 19/07/2016,

Fiche financement TPE PME, 19/07/2016

 

Crédit visuel : Pixabay

 *0*