Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Dispositif « résidenceurs » pour les entrepreneurs qui veulent échapper à Paris

Tel est le nom de ce nouveau dispositif créé par l’Agence régionale des territoires d’Auvergne. En d’autres termes il se traduit par « résidences d’entrepreneurs ».

Ce dispositif s’adresse aux entrepreneurs voulant créer leur entreprise hors de Paris. Les collectivités locales sont partie prenante pour proposer sur leur territoire de faciliter leur installation et rendre attractive l’idée  de quitter la région parisienne au profit d’autres régions.

Plusieurs régions comme l’Alsace, la Basse Normandie, la Franche Comté ont planché sur le sujet. En Auvergne, le porteur de projet se verra proposer deux formules afin de lui permettre de développer son projet dans les meilleures conditions et éviter les soucis liés à son installation.

Selon la durée de son séjour, de quelques jours plusieurs fois, au séjour de 2 à 6 mois, plusieurs avantages lui seront présentés. tels que : « la prise en charge des frais de déplacement, d'hébergement et de restauration » voire même « une prise en charge des frais professionnels, le versement d'un smic, éventuellement des formations ou le financement d'une étude de marché pour des projets complexes ».

L’Auvergne, se voulant une terre attractive et innovante, a créé, en 2014, le New Deal Digital puis le New Deal Biotech, avec l’objectif de faire venir de « jeunes pousses». Pour ce faire elle propose sous certaines conditions salaires, locaux, accompagnement.

A ce jour les résultats sont encourageants, les jeunes start-up sont de plus en plus sensibles à ces dispositifs et franchissent le pas pour s’installer résolument en région. Paris n’est plus la seule terre d’accueil des entrepreneurs. Ces nombreuses actions ont l’ambition non seulement d’aider les créateurs mais aussi de les mener à la réussite de leur projet.

L'équipe Avisé

Source : Lexpress.fr,  10/11/15

Crédit visuel : Pixabay

 *0*