Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Retards de paiement et défaillance d'entreprises, les bons réflexes

De nombreuses entreprises se retrouvent en difficulté de trésorerie suite à des retards de paiement. Ces retards peuvent gravement mettre en péril la situation économique d'une entreprise ainsi que ses salariés.

Il existe des solutions, en amont des transactions commerciales.

Pour commencer, il est fortement conseillé que le chiffre d'affaires d'une entreprise, ne repose pas à plus de 30 % sur un seul et même client. Si pour une quelconque raison (retard-défaut de paiement, problèmes judiciaires, d'image, changement de direction et de stratégie...) il venait à faire défaut, la situation financière de l'entreprise pourrait très vite devenir compliquée. Ce manque de vigilance a été la cause d'un nombre non négligeable de fermeture de TPE/PME ces dernières années. 

 

Si le client ou le prospect, ,ne semble pas vouloir divulguer certaines informations, sans justification apparente, il est d'avis, de considérer qu'il s'agit d'un signal faible (à lire, l'article d'Avisé sur les signaux faibles). D'autres éléments doivent infirmer ou confirmer avant de contracter. 

 

Se renseigner sur la solvabilité du client

  • situation économique

le prospect ou client, a t-il des impayés auprès de créanciers publics (Trésor, Urssaf...).

 

  • situation financière

état du bilan, du compte de résultat de l'entreprise au moins sur les trois dernières années.

consulter certains registres publics tels que : le BODACC, Info Greffe, Société

 

  • situation juridique

L'entreprise a-t-elle connu ou est-elle en redressement, une liquidation judiciaire ? Vous pourrez obtenir ces informations et les jugements, s'il y a, via le Tribunal de Commerce sur le portail Info Greffe (prestation payante).

 

Tous ces renseignements sont légalement accessibles, plus ou moins gratuitement, sur internet ou auprès du Tribunal de Commerce.

Il est important d'obtenir des informations récentes et sur une période significative. Cette vigilance s'impose en amont de la transaction mais aussi tout au long de la période contractuelle.

 

Des fiches pratiques mises à disposition 

L'ancienne Délégation Interministérielle à l'Intelligence Economique, devenue le Service de l'information stratégique et sécurité économiques, publie en ligne sur son site internet, des fiches pratiques, dont l'une d'elles s'intitule : "Sécuriser ses relations commerciales". 

Tout comme l'ANSSI (voir article d'Avisé sur la protection des données et de son image), ces fiches sont un moyen d'alerter et d'aider les TPE/PME à rester compétitives ou à le devenir.  

 

Parce que 25 % des défaillances d'entreprises sont dues à des retards de paiements, il est indispensable d'anticiper et de veiller sur ses prospects et clients. Certaines recherches ne prennent pas beaucoup de temps et peuvent éviter bien des dificultés par la suite.

Tous ces réflèxes de vigilance, valent également pour les fournisseurs.

 

L'équipe Avisé

 

Sources : Direction Générale des Entreprises

Artisans Mag

 

Crédit photo : Pixabay

 *0*