Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Instagram : décryptage du phénomène et l'essentiel avant de se lancer

12/11/2015
Mots-clés: 

Le 6 octobre dernier, Instagram fêtait ses 5 ans d’existence. Depuis son rachat par Facebook en 2012, le nombre d’utilisateurs du réseau social n’a pas cessé de croître pour atteindre 400 millions d’utilisateurs en septembre dernier. Tout aussi impressionnant, le nombre de photos partagées depuis 5 ans : plus de 40 milliards au total et environ 70 millions chaque jour. Aucun chiffre officiel en France mais certaines sources estiment que le nombre d’utilisateurs dépasserait les 5 millions.  Plus que sa progression, Instagram est l’un des réseaux les plus appréciés par les utilisateurs de réseaux sociaux, notamment chez les adolescents et les jeunes adultes. Public toujours intéressant à analyser pour identifier les nouvelles tendances de fond. Preuve de son importance,  le Président de la République François Hollande est présent sur Instagram depuis le 1er octobre 2015.

 

Instagram c'est quoi concrètement ? 

Instagram est « simplement » un réseau social de partage de photos et de vidéos. Rien de bien innovant quand on sait que des géants comme Twitter et surtout Facebook permettent cette fonctionnalité depuis longtemps. Ses particularités ? Instagram est avant tout une application mobile.  Tous les contenus diffusés doivent être partagés via un smartphone, ce qui donne une vraie dimension mobile au réseau social. L’arrivée des smartphone et l’amélioration de la fonction photo a complètement  bouleversé notre manière de prendre des clichés et de les partager.

Autre point, Instagram ne s’éparpille pas dans trop de fonctionnalités tierces, ce qui lui donne un format facilement assimilable, un usage accessible et rapide. Une application pour une fonction ciblée (et presque unique), c’est la vraie tendance aujourd’hui. De plus, quand on sait que les contenus les plus engageants sur les réseaux sociaux sont les photos et les vidéos, Instagram tape dans le mille. L’engagement sur les réseaux sociaux correspond à l’ensemble des interactions visibles qu’un membre peut avoir sur un contenu. En bref, ce qui provoque une réaction.

Le tout sans être (pour l’instant) pollué par du contenu sponsorisé comme on peut l’être sur Facebook par exemple. Nous reviendrons sur ce point qui a récemment évolué et qui risque de bouleverser les usages d’Instagram.

 

Une logique d'utilisation plus proche de twitter que de Facebook 

A l’image de Twitter, il n’y a pas de différence entre un accès personnel ou un accès entreprise. On oublie alors le format Facebook qui différencie les profils personnels et les pages (accès privilégiés pour les entreprises). Avec Instagram on possède simplement un compte. Pas d’ami ni de nombre de « j’aime », les relations sont caractérisés par un système d’abonnement :

  • les abonnés : les comptes qui nous suivent,
  • les abonnements : les comptes que nous suivons.

La relation n’est donc pas forcément réciproque. On peut très bien suivre un compte sans forcément que ce dernier nous suive et vice-versa. Le flux d’accueil est alors composé de nos abonnements.

Les utilisateurs d’Instagram ont trois niveaux d’interaction :

  • S’abonner à des comptes
  • Aimer les publications
  • Commenter les publications.

La majorité des comptes, notamment ceux des entreprises, sont publics. C’est-à-dire que l’abonnement et la consultation du compte se font sans autorisation du propriétaire de celui-ci. Certains comptes personnels sont privés. Pour pouvoir s’abonner à ces comptes, une demande est  envoyée à l’utilisateur du compte privé. Une fois la requête acceptée, on peut avoir accès au contenu du compte. A noter qu’il est toujours possible de bloquer un compte qui nous paraitrait nuisible, que notre compte soit public ou privé.

Contrairement à Facebook, aucun algorithme ne fera baisser la visibilité de vos publications. Tous les contenus que vous publierez seront présents dans le flux d’accueil de vos abonnés.

 

Esthétiser l'image de son entreprise

A contrario de Facebook, dont l’utilisation principale est de communiquer avec la famille et les amis, Instagram est davantage tourné vers l’entreprise et le consommateur. Une étude menée début 2015 par Iconosquare montrait que 70 % des 16 000 utilisateurs interrogés ont déjà cherché une entreprise sur Instagram. En outre, 62 % d’entre eux déclarent suivre une marque via Instagram, simplement parce qu’ils l’apprécient. Des éléments qui montrent qu’Instagram est un bon outil de fidélisation et de notoriété.

Si on reprend le parallèle avec Facebook, qui est devenu au fil du temps un réseau extrêmement populaire, Instagram s’adresse davantage à une communauté créative et tendance. On donne alors une vraie dimension esthétique à son entreprise. La montée en gamme fulgurante des appareils photos sur les smartphone ont boosté sensiblement l’intérêt d’Instagram. Les photos y sont désormais de très bonne qualité. On est loin d’un catalogue d'e-commerce sur fond blanc, les produits et services doivent être mis en exergue de façon naturelle, humaine et instantanée. Il est alors essentiel de personnaliser ses photos et de mettre des visages sur l’entreprise.

Souvent cloisonné au format carré, il est désormais possible d’inclure un format paysage via Instagram. Encore plus de possibilités de laisser parler sa créativité. Le tout doit être soigné à défaut d’être professionnel. L’image est la base d’Instagram. Votre activité sur ce réseau sera alors plus que jamais le reflet de votre personnalité et de l’entreprise auprès de votre audience.

 

Quel rythme de publication sur Instagram

Au vu de l’absence d’un algorithme restrictif sur les publications, il n’est pas forcément indispensable d’avoir un rythme de publication élevé. Néanmoins, l’important réside dans la constance. Investir de manière massive ce réseau à court terme pour le délaisser à long terme n’aura que trop peu d’intérêt.

 

Les filtres : la signature Instagram 

Autre point qui fait également la signature d’Instagram, c’est la possibilité d’appliquer à sa photo un filtre. L’utilisateur a le choix entre plusieurs filtres qui donneront à sa photo l’effet esthétique souhaité. Aujourd’hui, on a le choix d’appliquer entre plus de 26 filtres sur une photo. Pourtant, plus de 80 % des photos sur Instagram sont non filtrées.

 

Des photos mais aussi des vidéos... De 15 secondes ! 

En plus des photos, Instagram permet depuis juin 2013 de filmer et partager directement depuis son smartphone des vidéos d’une durée maximale de 15 secondes. Ce format, ni trop court ni trop long, permet un téléchargement rapide de la vidéo tout en garantissant une liberté de création. L’outil a été développé pour faire en sorte que l’image soit stabilisée, problème jusqu’à présent récurrent sur les films tournés avec un smartphone. En outre, Instagram permet de monter un petit film avec des scènes séquencées et d’ajouter des effets spéciaux, le tout de manière très simple et à la portée de tous. Point fort quand on sait que les vidéos sont aujourd’hui une des formes de contenu les plus engageantes. Cette évolution avait également pour but de contrer l’application vidéo Vine, réseau social (exclusivement) de partage de vidéos d’une durée de 6 secondes.

 

Des photos, des vidéos et une légende

En plus de l’image publiée, on a la possibilité (et il est conseillé) d’accompagner les photos et les vidéos partagées d’une légende. Cette zone de texte est limitée à 2200 caractères mais la taille du texte n’a pas forcément d’importance en termes d’engagement.

Dans cette zone de texte, Instagram prend en compte les hashtags symbolisés « # ».  A la manière de Twitter, l’utilisation pertinente des hashtags, peut s’avérer utile pour sa visibilité. Utiliser des hashtags qui sont relatifs à son cœur de métier, au produit mis en avant, à une action ou un évènement particulier, permet de gagner en visibilité. En résumé, les hashtags sont les mots-clés qui définissent votre image ou votre vidéo. L’utilisation des hashtags doit être spécifique et précise pour que ces derniers soient utiles. Des hashtags trop généralistes feront que votre contenu serait noyé par le nombre de publications accompagnées du même hashtag. Avant d’utiliser un hashtag, assurez-vous que ce dernier est utilisé et qu’il renvoie vers du contenu en cohérence avec ce que vous souhaitez mettre en avant. Cette manipulation dans l’onglet recherche vous permettra aussi de voir ce qu’il se passe sur les thématiques que vous souhaitez aborder. Vous pouvez utiliser plusieurs hashtags dans une même zone de texte. Cela permet de toucher une audience potentiellement plus grande. On peut utiliser jusqu’à 30 hashtags. De manière générale, 4 hashtags sont bien suffisants.

En plus des hashtags, Instagram permet de géolocaliser vos photos et vidéos, pour indiquer d'où elles ont été prises. Une localisation peut accompagner la photo publiée. Une bonne manière de vous faire remarquer localement. Même chose que pour les hashtags, il est préférable d’être précis.

Enfin, en plus des hashtags et de la géolocalisation, vous pouvez également dans la partie zone de texte mentionner un autre compte Instagram. La mention se fait à l’aide du caractère« @ » devant le nom d’utilisateur. Comme pour Twitter, on différencie le « nom » du « nom d’utilisateur ». Dans le cas du compte Instagram du président ci-dessous, le nom est « François Hollande » et le « nom d’utilisateur » est « fhollande ». Ce dernier doit être unique, sans espace et sans accent. C’est par le « nom d’utilisateur » que l’on va pouvoir mentionner.

Exemple : @fhollande et non pas @François Hollande. Une fois le « @ » placée devant le nom d’utilisateur, celui-ci deviendra cliquable et renverra sur le profil du compte. La personne mentionnée recevra alors une notification pour lui signaler qu’un autre compte l’a mentionné.

Notez tout de même qu’il n’est pas possible d’inclure des liens hypertexte dans la zone de texte, ce qui réduit considérablement les possibilités de trafic sur les sites Web.

 

Les interactions : une source de visibilité 

Comme tous les réseaux sociaux, publier est une chose mais ce n’est pas suffisant. Les interactions que vous allez avoir avec vos abonnés, vos abonnements et d’autres comptes, vont tout aussi bien avoir de l’importance. N’hésitez pas dans un premier temps à aller simplement voir ce qui se passe sur Instagram. Cela permettra de vous familiariser avec l’outil. Abonnez-vous à des comptes sur des thématiques qui vous intéressent pour comprendre et capter les bonnes pratiques. Le fait de s’abonner permet également de se faire connaître puisque chaque action d’abonnement envoie une notification au compte concerné.

Pour trouver des comptes susceptibles de vous intéresser, il existe une fonction recherche qui fonctionne :

  • comme vu précédemment via les hashtags,
  • mais aussi via une recherche par localisation (d'où l'importance de géolocaliser vos contenus)
  • ou encore par nom, en tapant le nom de l’entreprise ou de la personne recherchée

Ensuite, n’hésitez pas interagir avec d’autres comptes en aimant ou en commentant leurs contenus, les comptes en seront notifiés. Enfin, l’étude menée par Iconosquare nous montre également que 65 % des utilisateurs d’Instagram sont flattées qu’une marque ou entreprise aime leurs propres photos. Une bonne manière de montrer sa proximité avec ses abonnés et ses clients. On peut aussi tagger (ou identifier) ses photos avec le nom d'autres comptes Instagram. Cela permet ainsi de mettre en avant d'autres comptes et de se faire remarquer. Généralement, on tagge les photos lorsque les comptes en question sont présents sur cette même photo, mais il n'y a pas de restriction. 

Dans l’onglet recherche, Instagram vous propose aussi des contenus et des comptes qui selon lui seraient susceptibles de vous intéresser. Ces propositions sont basées sur plusieurs critères :

  • l’activité  des personnes suivies (leurs « j’aime », leurs commentaires, leurs abonnements),
  • les photos déjà aimés.

Cette logique peut être inversée. Si l’on créée de l’engagement auprès de ses abonnés, on aura plus de chance de toucher une audience plus large. Comme une nouvelle forme de bouche à oreille virtuelle.  

 

Un lien fort avec Facebook 

Un autre avantage d’Instagram c’est également son lien fort avec Facebook. En effet le géant des réseaux sociaux a racheté Instagram en 2012 pour pas moins d’1 milliards de dollars. Une somme astronomique qui montrait déjà le poids d’Instagram il y a 3 ans. Au-delà de la transaction, c’est ce lien désormais privilégié qui existe entre Instagram et Facebook qui peut être intéressant. Depuis votre application Instagram, vous pouvez partager votre photo bien évidemment  sur Instagram, mais aussi dans le même temps, à l’aide d’un simple clic, sur Facebook. De cette manière, vous pourrez avertir de votre présence sur Instagram à vos amis ou à vos fans sur Facebook.

L’investissement consenti par Facebook, pousse naturellement Instagram à chercher à monétiser son audienceC’est la raison pour laquelle on voit arriver depuis quelques mois des contenus sponsorisés (en clair, des pubs), jusqu’à présent absents d’Instagram. La publicité est officiellement disponible pour toutes les entreprises depuis fin septembre. En tant qu’utilisateur, des contenus sponsorisés d’entreprise vous sont alors suggérés selon votre profil. En tant qu’annonceur, c’est aussi une manière de booster la visibilité de votre marque ou entreprise pour espérer toucher davantage de personnes. Pour l’instant, ce sont essentiellement les grandes marques qui utilisent ce nouveau service. Plusieurs formats de pubs sont proposés, cassant ainsi certaines restrictions naturelles de l’outil :

  • photos classiques pour booster la notoriété et l’engagement,
  • les boutons d’appels à l’action, du type « en savoir plus » ou « acheter » avec lien hypertexte, pour ramener du trafic sur un site Web et favoriser ainsi les achats,
  • successions d’images en mode carrousel,
  • diffusion de spots publicitaires de 30 secondes.

Ces campagnes de contenus sponsorisés s’organisent et se lancent via la page entreprise Facebook, qui sera alors liée au compte Instagram. Preuve une nouvelle fois du rapprochement entre les deux. La plateforme de publicité permet aux entreprises de lancer des campagnes en ciblant leur audience en fonction de leurs profils et de leurs préférences.

Pour les entreprises, cette nouvelle fonctionnalité est une manière d’enfin toucher massivement l’audience présente sur Instagram. Bémol, les utilisateurs sont pour l’instant loin d’être séduits et n’hésitent pas à critiquer ouvertement les publications sponsorisées. Au fil du temps, les contenus proposés aux utilisateurs devraient s’affiner et mieux correspondre à leurs attentes. Néanmoins, c’est un véritable tournant pour le réseau social. Les utilisateurs d’Instagram apprécient le réseau social pour sa nature, mais aussi par le fait qu’il n’était pas sans cesse polluer par du contenu non désiré ou non apprécié. Tout le problème rencontré par Facebook aujourd’hui…

 

Quelques trucs et astuces

  • Si vous vous décidez à  investir Instagram, pensez à bien remplir votre profil, à savoir votre « Bio », courte description de votre entreprise, et d’ajouter un site Web, seul endroit où les liens hypertexte sont possibles. Dans un souci de cohérence, assurez-vous que votre nom d’utilisateur soit identique à celui que vous utilisez sur Twitter. Le nom d’utilisateur est celui par lequel on vous mentionne, à la différence du nom.
  • Instagram fonctionne à travers une application mobile, mais un accès Web est bien disponible et vous permet de naviguer sur Instagram, s’abonner à des comptes, commenter et aimer. En résumé, tout sauf publier. En mode hors connexion, vous pourrez simplement visiter les comptes publics, à savoir que tous les comptes d’entreprise sont généralement publics.
  • Avec Instagram vous ne pouvez pas partager du contenu provenant d’un autre compte. Vous pouvez simplement partager une publication sous forme de message. Cependant, des applications vous permettent de réaliser cette fonction qui peut être parfois utile. N’oubliez pas de mentionner dans la zone de texte le compte à l’origine de la photo. Plusieurs applications vous permettent cette fonction : Repost for Instagram, Regrann, InstaRepost et bien d’autres…
  • Pour réaliser des petits collages et montages créatifs de plusieurs photos, Instagram a développé une application à part entière nommée Layout. Elle permettra de diversifier la forme de vos publications. Dans la même lignée, Instagram a présenté récemment une nouvelle application nommée « Boomerang ». « Ce n'est pas une photo. Ce n'est pas un GIF. C'est un Boomerang ». Le principe est simple et permet de donner une touche « cool » à vos publications. L'application vous donne la possibilité de créer de très courtes vidéos d'envrion 1 seconde, lues dans un sens puis dans l'autre, tout en tournant en boucle.
  • Instagram ne fournit pas d’outils statistiques comme Facebook ou Twitter. PicStats permet de combler en partie cette lacune. Sa force ? Sa simplicité. Il suffit d’entrer le nom d’utilisateur d’un compte Instagram (le vôtre ou celui d’un autre compte public) pour avoir accès à des statistiques qui complèteront votre usage.
  • L’application mobile Instagram est disponible sur les principaux systèmes d’exploitation. Quel que soit son smartphone, on peut utiliser Instagram.
  • Quand vous êtes sur un réseau dites-le ! La communication classique reste la base pour signaler votre présence sur les réseaux : de vive voix, carte de visite, plaquettes d’entreprise, signatures de mails, autocollants… Tous les moyens sont bons. 

 

Le saviez-vous ? 

Le réseau des CMA de Rhône-Alpes porte une attention particulière à la thématique des réseaux sociaux. Vous êtes artisan rhônalpin et vous souhaitez avoir des informations complémentaires sur le sujet, vous pouvez nous contacter en cliquant ici.

Enfin, des formations et des ateliers de sensibilisation peuvent vous être proposés par la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de votre département. Au programme :

  • appréhender les réseaux sociaux dans le cadre d’un usage professionnel,
  • découvrir et identifier les outils adaptés à son activité,
  • apprendre à gérer les opportunités mais aussi les risques liés à une présence sur les réseaux sociaux.

 

L'équipe Avisé 

 

Crédit visuel : Instagram

Crédit photo : StockSnap

Sondage
à la une

On veut connaître votre avis !
9 + 8 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.