Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Saisir les opportunités des marchés publics

10/08/2016

Le secteur public présente de réelles opportunités commerciales et peut être un accélérateur de croissance pour votre entreprise.

 

Un support de publicité adapté au montant et à la nature des travaux

En fonction des types de marchés et de leurs montants, les organismes publics, qui souhaitent passer une commande, doivent donner une publicité plus ou moins importante à leurs appels d'offres, afin de garantir aux entreprises un accès équitable à l'information.

Le passage d'un seuil fait non seulement évoluer la procédure, mais aussi la publicité qui doit être faite de l'avis d'appel d'offres.

En fonction du montant du marché, la publicité des appels d'offres doit ou peut être faite :

 

Seuils de publicité pour les marchés des collectivités territoriales et des établissements publics de santé

(en fonction des montants hors taxe)

 

Publicité

non obligatoire

Publicité adaptée ; modalité au libre choix de l'acheteur

Publicité réglementée : BOAMP ou JAL

+ profil d'acheteur

+ presse spécialisée,

si nécessaire

Procédure formalisée : BOAMP

+ JOUE

+ profil d'acheteur

Fournitures et services

en dessous

de 15 000 €

à partir de 15 000 €

et jusqu'à 89 999 €

de 90 000 € à 206 999 €

à partir de 207 000 €

Travaux

en dessous

de 15 000 €

à partir de 15 000 €

et jusqu'à 89 999 €

de 90 000 € à 5 185 999 €

à partir de 5 186 000 €

 

Seuils de publicité pour les marchés de l'État et de ses établissements publics

(en fonction des montants hors taxe)

 

Publicité

non obligatoire

Publicité adaptée ; modalité au libre choix de l'acheteur

Publicité réglementée : BOAMP ou JAL

+ profil d'acheteur

+ presse spécialisée,

si nécessaire

Procédure formalisée : BOAMP

+ JOUE

+ profil d'acheteur

Fournitures et services

en dessous

de 15 000 €

à partir de 15 000 €

et jusqu'à 89 999 €

de 90 000 € à 133 999 €

à partir de 134 000 €

Travaux

en dessous

de 15 000 €

à partir de 15 000 €

et jusqu'à 89 999 €

de 90 000 € à 5 185 999 €

à partir de 5 186 000 €

 

A partir de 15 000 €, la publicité d’un marché peut être réalisée via une plateforme Web. Ce type d’outils permet d’être alerté automatiquement par e-mail dès qu’un marché, correspondant aux critères que vous avez défini, est publié.

Pour les marchés d’un montant compris entre15 000 et 89 999 €, le pouvoir adjudicateur a ainsi le libre choix du support de publicité. Cela complexifie la démarche de veille dans la mesure où la publicité peut être faite sur une ou plusieurs plateformes Web ou sur un support uniquement papier.

Pour les supports papier, la publicité des marchés est réalisée dans les journaux d’annonces légales. 

 

Focus sur… les journaux d’annonces légales (JAL)

En Auvergne-Rhône-Alpes, pour l’année 2016, les journaux d’annonces légales dans lesquels vous pouvez consultez des avis de marchés sont :

  • dans l’Ain : Le Progrès, Le Progrès dimanche, La Voix de l’Ain, Le Courrier de Bourg-en-Bresse et des pays de l’Ain, Le pays Gessien, La Tribune Républicaine, Le Dauphiné Libéré, Le Journal du Bugey, Le Journal de la Côtière
  • dans l’Allier : Le Bourbonnais Rural, L’aurore du Bourbonnais, La Montagne - Centre France, La Montagne - Centre France Dimanche, L’Allier Agricole, Les Affiches de l’Allier, La Semaine de l’Allier, La Gazette Bourbonnaise, Nouvel Echo
  • en Ardèche : Le Dauphiné libéré, L'Hebdo de l'Ardèche, L'Echo et le Valentinois, La Tribune, L'Avenir Agricole de l'Ardèche, Le réveil du Vivarais Vallée du Rhône Pilat, Le Journal de Tournon-Tain
  • dans le Cantal : La Montagne - Centre France, La Montagne - Centre France Dimanche, La Dépêche d'Auvergne, La Voix du Cantal, LRéveil Cantalien, L'Union du Cantal
  • dans la Drôme : Le Dauphiné libéré, La Tribune, Drôme Hebdo peuple libre, L'Impartial de la Drôme, L'Echo le Valentinois, Le Journa du Diois et de la Drôme, Le Crestois, L'Agriculture drômoise
  • en Isère : Les Affiches de Grenoble et du Dauphiné, Terre Dauphinoise, L'Essor, Le Dauphiné Libéré, La Tribune de Vienne et de l’Isère, Le Courrier-Liberté, Le Mémorial
  • dans la Loire : la Tribune - le Progrès, La Gazette de la Loire, La Liberté, La Tribune - le progrès - Centre dimanche, Le Pays d'Entre Loire et Rhône, le Pays Roannais, Le Réveil du Vivarais - Vallée du Rhône – Pilat, l'Essor-Affiches, Paysans de la Loire
  • dans la Haute-Loire : La Tribune - Le Progrès, La Montagne - Centre France, L'Eveil de la Haute-Loire, La Gazette de la Haute-Loire, La Haute-Loire Paysanne, La Ruche, Le Renouveau, L'Eveil Hebdo
  • dans le Puy-de-Dôme : La Gazette, La Montagne - Centre France, La Ruche, L'Annonceur Légal d'Auvergne et du Centre, L'Auvergne Agricole, Le Paysan d'Auvergne, Le Semeur Hebdo, Les Petites Affiches d'Auvergne et du Centre Réunis
  • dans le Rhône : Le Journal du Bâtiment et des Travaux Publics, Le Moniteur des Travaux Publics et du Bâtiment, Le Patriote Beaujolais, Le Pays d'Entre Loire et Rhône, Le Pays Roannais, le Progrès, Les Petites Affiches Lyonnaises, l'Essor, L'Information Agricole du Rhône, Tribune de Lyon
  • en Savoie : Le dauphiné libéré, L’essor savoyard, La Savoie, La Vie nouvelle, L’eco des pays de Savoie, Le Journal du bâtiment et des travaux publics en Rhône-Alpes, La Maurienne, L’hebdo des Savoie, La Tarentaise hebdo, La Maurienne républicaine
  • en Haute-Savoie : Le dauphiné libéré, Le messager, L’essor savoyard, L’eco des pays de Savoie, L’hebdo des Savoie, Le Faucigny

 

Ces JAL ne diffusent pas tous des marchés, qu’ils soient publics ou privés d’ailleurs. Ainsi, L’hebdo des Savoie et le Faucigny n’en diffusent pas, tandis que Le dauphiné libéré, Le messager, L’essor savoyard, L’eco des pays de Savoie en diffusent.

 

Les marchés publiés dans certains de ces JAL sont également diffusés sur une plateforme Web. Par exemple :

Pour les autres JAL, notamment L’eco des pays de Savoie, la version papier est le seul moyen de consulter les marchés qui y sont publiés. 

 


Comment surveiller les marchés sur le Web ?

Il existe plusieurs plateformes Web, parmi lesquelles Marchés online, Marchés publics.info / AWS, France Marchés et BOAMP (liste non exhaustive).

 

Leurs points forts

  • Vous êtes autonome dans le paramétrage des alertes, et avez la possibilité de les modifier aussi souvent que nécessaire
  • Un accès et un système d’alerte e-mail gratuits

Certaines plateformes envoient des alertes e-mails quotidiennes, d’autres 2 fois par jour (BOAMP).

Vous pouvez créer plusieurs profils de sélection de marchés.

Ex. : un pour la menuiserie, un second pour la charpente

  • Accès direct aux documents du marché, tels que le DCE
  • Des marchés sont diffusés exclusivement sur ces plateformes
  • Couverture géographique nationale, voire européenne

 

Leurs points faibles

  • Quelle que soit la plateforme, pour recevoir les alertes e-mail, il est nécessaire de se créer un compte
  • Aucun outil n’est exhaustif, même s’ils reprennent une partie des marchés publiés dans des JAL, voire aussi ceux diffusés sur d’autres plateformes.

 

Comment s’organiser ?

  • Certains JAL, tels que L’éco des pays de Savoie,  existent uniquement au format papier. Il faut donc obligatoirement consulter la version papier
  • Pour les plateformes Web : se créer un compte sur MarchésOnline.com est un bon point de départ, dans la mesure où il reprend les marchés diffusés dans d’autres supports, dont le BOAMP, Le dauphiné libéré, L’essor savoyard, Le messager et d’autres.

 

Faire appel à un prestataire ?

Vous pouvez faire appel à un prestataire qui surveillera pour vous les marchés, publics ou privés. Là aussi, vous êtes tenu informé des marchés par e-mail.

L’intérêt de faire appel à ce type de prestataire : des critères de sélection des marchés sur-mesure, en fonction de vos besoins, un gain de temps.

La prestation a toutefois un coût, qui est déterminé sur devis, en fonction de votre besoin. Ce coût est à mettre en perspective avec le temps que le service rendu peut vous faire économisez et le gain d’un marché.

Si vous souhaitez faire appel à un prestataire, soyez particulièrement vigilant aux sources qu’il utilise. En fonction de votre besoin, va-t-il surveiller pour vous les marchés diffusés dans L’éco des pays de Savoie ou dans Le Journal du bâtiment et des travaux publics en Rhône-Alpes ou dans Le moniteur ?

 

En savoir plus sur les marchés publics

Guide de bonnes pratiques en matière de marchés publics (mis à jour le 26/09/2014)

Rubrique « Comment répondre à un marché public » du site Service-public.fr (mise à jour régulièrement, dès modification de la législation)

Et si vous suiviez une formation ? Repérer les marchés c’est bien, savoir en plus constituer un dossier et répondre efficacement, c’est encore mieux !

Rapprochez-vous notamment de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat ou de votre organisation professionnelle afin de voir si ces organismes proposent une formation sur le sujet.

 

L'équipe Avisé

 

Sources : Bulletin officiel des annonces de marchés publics 

Journal officiel de l'Union européenne (JOUE)

journal habilité à recevoir des annonces légales (JAL)

 

Crédit visuel : StockSnap.io

Sondage
à la une

On veut connaître votre avis !
1 + 5 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.
 *0*