Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Ces barbiers qui bouleversent les codes

05/04/2016
Mots-clés: 

Il semble que la barbe ait aujourd'hui retrouvé tout son charme. Passée de mode dans les années 1990 et 2000, elle séduit, sous divers aspects, notamment les jeunes générations. Est-ce seulement dû à un effet de mode ou est-ce que la profession a su se renouveler pour proposer une nouvelle offre ? 

 

Pour les 15-25 ans, la barbe est incontestablement un effet de mode. Elle serait le moyen d'affirmer une certaine maturité et une certaine image d'un homme libéré et qui prend soins de lui. Ces jeunes hommes revendiquent un style peu conventionnel voire décalé. La demande dans les salons de coiffure est de plus en plus importante depuis 3, 4 ans. Elle doit satisfaire à de nouveaux codes sociétaux. En effet, il ne s'agit plus de venir se faire couper la barbe par nécessité mais par plaisir. Les clients recherchent un moment de détente, de partage, de conseil. Allez chez son barbier rime aujourd'hui pour un homme avec "bien-être".

 

Cette mode venue des pays anglo-saxons a certes obligé les barbiers à s'adapter à cette nouvelle demande mais c'est avant tout la remise en question de la profession par ses paires qui a alimenté cette demande.

La culture du babershop venue des Etats-Unis, Angleterre et Australie a donné des idées aussi aux barbiers français.

Le métier de babier s'est complètement renouvelé. Autrefois considéré comme une activité annexe des salons de coiffures, la demande est aujourd'hui supérieure à l'offre. La technique, le savoir, l'environnement des salons ont évolué. Comme dans d'autres secteurs d'activités, les barbiers ont souhaité innover, être précurseurs.

Pour exemple, Sarah Daniel Hamizi, à l'origine du salon "La barbière de Paris", a réussi à innover dans un secteur d'activité si traditionnel.

Elle propose des rasages à la vapeur, des épilations en extension de barbe, des crêmes conseillées par des médecins... Elle consacre 10% de son chiffre d'affaires à la recherche et développement. Elle s'adapte au besoin du client et le conseiller pour lui apporter une prestation réellement personnalisée.

 

Les codes sont boulversés et laissent place à la créativité et l'ingéniosité. Un second souffle était nécessaire car les barbiers se faisaient de plus en plus rares.
Les salons sont aujourd'hui, de vrais espaces de détente. Les hommes prennent du temps pour eux, pour se faire du bien au même titre que les femmes.

 

La seule chose qui n'a peut être pas changé, est l'esprit de proximité avec le client.

 

L'équipe Avisé

 

 

 

 

 

 

Sources : Ouest France Entreprise, 08/2015

Ouest France Entreprise, 04/2015

O'Barbershop, 01/2016

 

Crédit photo : Pixabay

Sondage
à la une

On veut connaître votre avis !
4 + 6 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.
 *0*