Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Coiffure femme : la naturalité a le vent en poupe

20/10/2017

La demande augmente en produits de composition naturelle, bio, voire éthique, sur fonds d’inquiétude des effets de certains produits sur la santé, l’environnement et le bien-être animal.

Illustrations de cette tendance avec :

  • le nappy hair, pour des cheveux afro naturels, sans lissage ni tissage, qui s’est installé en France depuis 6 ans,
  • le no poo, pour no shampoo, c’est-à-dire sans shampoing, qui préconise l’utilisation de matières naturelles tels que le vinaigre de cidre, le rhassoul, l’œuf,  la farine de pois chiche ou le bicarbonate de soude, et le water only (seulement de l’eau),
  • les chevelures blanches ou grises qui s’affichent un peu plus facilement chez les femmes depuis quelques années également.

La demande en produits naturels émane notamment, sans s’y limiter, des personnes vegan ou aspirant à l’être. Les vegan excluent tous les produits d’origine animale de leur mode de vie : alimentation, mobilier, vêtements et accessoires, maquillage, parfum. Ainsi pas de soie, laine, collagène. 2 % des Français seraient vegan.

En France, les discussions autour des produits de beauté vegan sont  focalisées davantage sur la question des tests sur les animaux que sur les ingrédients d’origine animale. Il est à souligner que la part de consommateurs en recherche de produits « cruelty free » (sans souffrance animale) est plus large que la communauté vegan. C’est ce qui ressort d’une analyse des discussions sur les medias sociaux réalisée par OpinionWay. 

Des labels existent pour identifier ces produits :

 

L’utilisation de produits naturels bénéficie également aux professionnels, qui sont nombreux à souffrir d’allergies cutanées ou respiratoires. Citons à titre d’exemple les colorations végétales de Marcapar, de Végétalement Provence, ou les soins naturels pour cheveux de l’entreprise rhônalpine Mulato Cosmetics.

Dans ce contexte les salons spécialisés dans l’utilisation de produits naturels se développent, tels que la franchise BioBela, qui repose sur l’utilisation de colorations végétales, de shampoings et soins naturels, et ainsi sans parabènes, ammoniaque, PPD (para-phenylenediamine),

D’une manière générale, « confiance, simplicité et transparence apparaissent parmi les maitres mots des marchés de consommation en Amérique du Nord et en Europe en 2018, selon Mintel, » une agence d’étude de marché.

 

 

La chevelure blanche sans complexe ?

60 % des femmes estiment qu’il est aujourd’hui facile d’assumer ses cheveux blancs, d'après une enquête d’OpinionWay pour Damart, réalisée fin septembre 2017. Qu’elles soient trentenaires, quadra ou plus, de plus en plus de femmes choisissent d’arrêter les colorations et d’assumer leur chevelure grise / argentée ou blanche. Le néologisme « blande », contraction de blanche et blonde, est même apparu récemment. Certaines femmes le font par crainte de l’impact des teintures sur la santé de leurs cheveux ou leur santé en générale, d’autres pour s’affranchir du cycle sans fin des colorations, par lassitude, ou encore dans une démarche d’affirmation de soi et de revendication d’une certaine liberté d’être soi, assumée, plus naturelle. Chevelure argentée ou blanche ne veut toutefois pas dire sans entretien et ne rime pas forcément avec naturelle.

Certaines femmes cherchent plutôt à esthétiser leur chevelure argentée et cela a un impact sur les produits. « Des teintures grises sont apparues, ainsi que des solutions pour accompagner la période de transition et atténuer l'effet bicolore. Les produits anti-jaunissement voient leurs ventes augmenter : + 28,48 % chez Franck Provost depuis 2016 et + 17,85 % chez Jean Louis David. » Dans un article de Slate, " Elisabeth Azoulay fait remarquer que les marques de mode et de beauté apprennent à caresser dans le sens du poil les " argentées " qui appartiennent à une catégorie au pouvoir d’achat élevé. Même si l’on accepte les cheveux blancs, les marques ne font que les sublimer, les esthétiser, les harmoniser grâce à des soins ou d’autres colorations. Finalement, les cheveux blancs ne sont pas naturels et restent contrôlés. "  

 

 

L’équipe Avisé

 

Sources : OpinionWay, 05/10/2017

Premium beauty news, 16/10/2017

OpinionWay, 09/2017

20 minutes, 13/07/2017

L’Obs, 12/08/2017

Slate, 09/10/2017

Crédit photo : StockSnap

Sondage
à la une

On veut connaître votre avis !
10 + 5 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.