Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

ContrôleTechniqueGratuit.com : si c’est gratuit, c’est vous le produit !

Force est de constater que la majorité des automobilistes – 65 % plus précisément – trouvent la facture du contrôle technique, d’une valeur de 66 euros en moyenne, trop salée. Comme son nom de domaine l’indique, le site ContrôleTechniqueGratuit.com leur apporte une réponse radicale : la gratuité du contrôle technique. La start-up, installée depuis deux ans dans le Nord-Pas-de-Calais, couvre la moitié du territoire français avec ses 215 centres de contrôle technique partenaires. Elle ambitionne désormais d’étendre son réseau à tout le pays.

Mais comment est-il possible de proposer des contrôles techniques gratuits et quel est l’intérêt pour l’entreprise ? Le principe est simple : ContrôleTechniqueGratuit.com offre ses services en échange de données personnelles, sur les habitudes de consommation liées à l’automobile de ses clients, ainsi que l’autorisation de leur envoyer des offres partenaires. Ainsi, la start-up analyse les données récoltées de façon à repérer les besoins des consommateurs. Les résultats lui permettent de leur proposer divers bons plans personnalisés chez des entreprises partenaires, tels que des contrats d’assurance, des prêts automobiles ou encore des remises sur la réparation de leur véhicule.

La gratuité de la prestation ne relève donc pas d’un pur acte de générosité. L’automobiliste est rétribué au prorata des informations qu’il aura indiquées sur le site. D’ailleurs, sur les 6 000 contrôles techniques financés par la société depuis 2015, 3 600 sont remboursés intégralement et 2 400 partiellement, à hauteur de 60 % en moyenne.

Le marché est juteux : 17 millions de véhicules sont soumis chaque année au contrôle technique. Cette initiative est-elle synonyme d’opportunité pour les garages partenaires et d’économies pour les consommateurs ? Ou représente-t-elle, au contraire, une concurrence déloyale pour les réparateurs et une tentative de plus de déprécier la valeur du contrôle technique, un service primordial pour la sécurité des automobilistes ?

 

L'équipe Avisé

 

Source : Journal de la Rechange & de la Réparation, 09/02/2017

Crédit photo : Pixabay


15/02/2017