Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Cycles : un marché en hausse !

Le nombre de cycles vendus en 2015 est en hausse, et continue de progresser depuis 2012. 2 996 015 cycles ont été vendus, tous types confondus (course, VTC, vélo de ville, pliant, VAE, enfant...). De bonnes nouvelles alors que la 20e édition de la Fête du vélo vient d'avoir lieu. 

Les Grandes Surfaces Multisports (GSM) demeurent le 1er canal de distribution de cycles en volume avec 53 % des ventes. Leur activité génère 34 % du chiffre d’affaires (CA) du marché du cycle (hors équipements et accessoires).

Les spécialistes cycle détiennent 24 % de part de marché mais génèrent plus de la moitié du CA (51 %). Leur forte présence sur les marchés du vélo haut de gamme et du VAE sont des atouts. 

Les Grandes Surfaces Alimentaires (GSA) et autres types d’enseignes connaissent un recul de leur part de marché et de leur CA. En volume, ce réseau représente 19 % des ventes du marché du cycle (contre 25 % en 2012) et 7 % du CA. Les GSA sont le seul canal de distribution à ne pas profiter de la hausse des ventes de cycles.

Internet continue de gagner des parts de marché. 4 % des cycles sont achetés en ligne.

Du côté des équipements et accessoires, là aussi, le CA augmente. Grandes Surfaces Multisports et détaillants génèrent quasiment la même proportion de CA (respectivement 34 % et 33 % du CA généré). Internet gagne des parts de marché (+ 9 %).


La majorité des vélos achetés sont destinés à une utilisation de loisir

Le marché du vélo est constitué de plusieurs segments, au dynamisme hétérogène. Le VTT adulte est le type de vélo le plus vendu en France, suivi du VTT 20 et 24 pouces, des vélos pour enfant puis des VTC. Cette hiérarchie reste identique d’année en année. 

Le prix moyen des cycles augmente et atteint 321 €, soit une augmentation de plus de 18 % en 6 ans. Ce montant est toutefois inférieur à celui de pays dans lesquels la pratique du vélo est plus développée, comme en Allemagne (557 €) et aux Pays-Bas (1 058 €). Il monte à 1 258 € en moyenne pour un vélo de course, 995 € pour un vélo à assistance électrique (VAE) , 344 € pour un VTT, 288 € pour un VTC, 261 € pour un vélo pliant, 189 € pour un BMX.

La pratique fédérale est en augmentation. La FF de cyclisme compte 118 871 licenciés en 2014, soit + 3,07 % en 2 ans, répartis dans 2 487 clubs. La moyenne d'âge est de 27 ans.Du côté de la FF de cyclotourisme, le nombre de licenciés est également en augmentation. Il atteint 126 517, soit + 1,80 % en 2 ans. Ils sont répartis dans 3 107 clubs. La moyenne d'âge est de 59 ans.
Toutefois, 81 % de la pratique se fait hors cadre fédéral.Cela laisse imaginer le nombre élevé de pratiquants de vélo en France !


Le vélo mobilité continue d'augmenter sa position

Le vélo présente de nombreux avantages, du point de vue de l’environnement, de la santé et de l’économie. Pourtant, alors que plus de la moitié des déplacements quotidiens en France font moins de 3 km, seule une très faible proportion est effectuée à vélo, selon le ministère de l’Écologie. Le gouvernement souhaite donc encourager son utilisation pour les trajets domicile-travail.

Une indemnité kilométrique vélo a ainsi vu le jour en octobre 2015. Son montant est fixé à 25 centimes par kilomètre. 

Lorsque les entreprises mettent à disposition de leurs salariés une flotte de vélos pour leur trajet domicile-travail, il leur est possible de déduire les frais générés du montant de leur impôt sur les sociétés et ce dans la limite de 25 % du prix d’achat de la flotte.

55 000 vélos sont en libre-service en France, répartis dans 42 villes. Le nombre de km de voies cyclables a augmenté de 75 % entre 2010 et 2014.

Si le marché du vélo à assistance électrique (VAE) croit fortement, celui des VTC croit également mais dans une faible proportion, tandis que celui des vélos pliants se replie.


Les ventes de vélos à assistance électrique continuent de progresser d'année en année

102 083 vélo à assistance électrique (VAE) ont été vendus en France en 2015, soit quasiment 2 fois plus qu'il y a 2 ans ! 

La part de marché du VAE augmente. Les VAE représentent désormais 3,41 % des cycles vendus en 2015, contre 2,60 % en 2014 et 2,03 % en 2013. 

Les détaillants vendent 64 % du volume des VAE, et génèrent 75 % du CA. Viennent ensuite les centre autos (20 % des volumes de VAE vendus, pour toutefois seulement 9,5 % du CA réalisé sur ce segment), puis les magasins multisports (16 % des volumes de VAE vendus pour 15,5 % du CA du segment). 

Le VAE relance la pratique du vélo. C'est un marché en forte croissance à l'international sur les marchés matures. C'est également un marché source d'innovations. Prenons l'exemple du Solarbike, un concept dont les roues sont dotées de panneaux photovoltaïques, permettant ainsi une recharge autonome et en fonctionnement.

 

Les constructeurs automobiles et leurs principaux fournisseurs, ainsi que des constructeurs de deux-roues motorisés, montrent un intérêt croissant pour le vélo et le VAE au sein de la mobilité urbaine. En parallèle, des entreprises choississent d’utiliser un vélo comme véhicule utilitaire. Les initiatives se multiplient. Le marché des cycles a de beaux jours devant lui !


    
L'équipe Avisé

 

 

Sources : FPS, Univelo, 08/04/2016

Cyclable, 08/04/2016

Velo 101, 08/04/2016

Atlas des fédérations sportives, 2015

Ilosport, 2016

Crédit photo : Phovoir

 


14/06/2016