Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Les seniors sont demandeurs de soins pour leurs cheveux

23/07/2015

Selon une étude de Kantarworldpanel réalisée en 2014 pour l'Oréal professionnel, les 65 ans et plus se rendraient dans un salon de coiffure en moyenne 7 fois par an, avec un budget annuel moyen de 262 euros. Sachant que la part des 60 ans et plus dans la population est supérieure à celle des moins de 20 ans (INSEE), porter de l'attention aux séniors, c'est s'assurer la fidélité de clientes de plus en plus nombreuses.

Après 60 ans, les femmes connaissent un nouvel épanouissement. Elles parlent volontiers de renaissance, sans pour autant rêver d’un rajeunissement spectaculaire. Elles sont sereines, lucides et veulent rester “au mieux  de leur âge”. L’efficacité des produits mais aussi leur confort d’utilisation et le plaisir sensoriel sont essentiels pour elles. Les rituels de beauté sont un des bonheurs quotidiens qui y contribuent et qui leur permettent de repousser les frontières du grand âge. "

La chevelure des seniors réclame des produits et des services répondant à leur problématique. " Les études ont démontré qu’après 50 ans, la chevelure perd en densité et que la fibre a tendance à se dessécher" , comme le précise L'Oréal. En d'autres termes, comme l'indique cette fois un article de la revue L'éclaireur « avec l'âge, les cheveux  s'affinent, blanchissent et perdent de leur souplesse. » Les marques ont développé des produits qui répondent à cette problématique précise.

Outre les produits utilisés, des efforts doivent être faits en termes de service afin de se rapprocher au plus près des attentes des séniors. Il est très important de garder à l'esprit que cette clientèle possède des caractéristiques propres. Du protège lunettes lors du temps de pause des colorations à la petite coupelle permettant de déposer les appareils auditifs lors des shampoings, tout doit être mis en oeuvre pour que les clientes se sentent à l'aise et en sécurité (bandes antidérapantes sur les marches d'escalier, barre pour se relever plus facilement dans les toilettes...).

La demande est là et devrait augmenter, au vu des chiffres avancés par l"Agence nationale pour l’habitat (Anah). Celle-ci rappelle que « les personnes âgées de 60 ans et plus seront 20 millions en 2030, et même 24 millions en 2060, contre 15 millions aujourd’hui. Les Français âgés de 75 ans et plus verront leur nombre doubler d’ici 2060, passant de 5,7 millions en 2012 à 12 millions. L’augmentation est d’autant plus significative chez les personnes âgées de plus de 85 ans, dont le nombre pourrait quadrupler d’ici 2050, passant de 1,4 million à 4,8 millions. »

Coiffer des personnes âgées dépendantes ou des personnes lourdement handicapées ne s'improvise pas. " Une formation de socio-coiffeur a été reconnue par l'Etat en janvier 2015. Elle s'adresse à des coiffeurs qui exercent dans le milieu médical, médico-social et social. Les tarifs pratiqués sont les mêmes que dans les salons de coiffure. "

 

Des équipements spécifiques existent par ailleurs. Citons ainsi par exemple :

  • " Atout âge", un concept de salon de coiffure adapté aux personnes à mobilité réduite,
  • le fauteuil à bascule créé par Esthetic Handi Access. " Ce dispositif technique mobile et ergonomique vise à assurer un meilleur confort d’assise des personnes âgées et/ou handicapées dans les salons de coiffure. "

 

Article mis à jour le 14/10/2015

 

Sources : L'Oreal Finance, 2006

L'éclaireur, l'hebdo des coiffeurs, 06/2015

Vivre FM, 15/01/2015

CMA 74, 2013

INSEE, 2012

Echos coiffure numéro 56, septembre/octobre 2015

Crédit photo : TXRMTODAY

Sondage
à la une

On veut connaître votre avis !
7 + 13 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.
 *0*