Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Artisans poissonniers : une convention signée avec la CNAM

Une convention nationale d’objectifs (CNO) vient d’être signée entre l’Organisation des poissonniers écaillers de France (OPEF) et la Caisse nationale d’assurance-maladie (CNAM). Les artisans poissonniers pourront, dès lors, bénéficier d’avances et de subventions, dans la limite des crédits disponibles, pour la signature de contrats de prévention visant à réduire les risques professionnels, les accidents du travail et les maladies professionnelles.

L’OPEF s’engage pour sa part à diffuser et orienter la démarche vers les entreprises accueillant un apprenti ou un adulte en reconversion, publics vulnérables face aux risques. Elle prendra notamment en charge une communication multi-vecteurs sur la CNO et les conditions qu’elle requiert. Par ailleurs l’organisation patronale aidera à la constitution des dossiers comme à la diffusion des bonnes pratiques.

Celles-ci ont pour but de prévenir :

  • les risques de troubles musculo-squelettiques et les risques liés aux manutentions
  • les risques de coupure liés aux outils (couteaux…) et machines
  • les risques liés aux déplacements dans l’établissement et les risques routiers

 

Au rang des priorités sont visés :

  • les équipements d’aide à la manutention et au maintien du pouvoir de coupe des couteaux
  • l’ergonomie des postes de travail en tenant compte le cas échéant des contraintes liées au travail au froid
  • les revêtements de sol et les équipements permettant le nettoyage
  • la sécurisation des machines coupantes pour leur utilisation courante et les opérations de nettoyage
  • les équipements de sécurité des véhicules

Le contrat de prévention signé par l’artisan poissonnier devra également intégrer la formation adaptée des employeurs, des maîtres d’apprentissage ou des tuteurs à la prévention des risques professionnels, la mise en place d’un processus d’accueil des nouveaux, la formation des personnels concernés aux bonnes pratiques, un engagement de communication…

 

Une seule organisation patronale

Pour rappel, l’OPEF est la seule organisation patronale représentative du métier. Elle est née récemment de la fusion de l’Union nationale de la poissonnerie française (UNPF) et de la Confédération nationale des poissonniers écailleurs de France. Présidée par Silvère Moreau, elle se donne pour objectifs de :

  • garantir les intérêts de la filière auprès des politiques
  • négocier avec les partenaires sociaux
  • promouvoir le métier et les produits des étals
  • initier à la formation des artisans poissonniers écaillers
  • informer les artisans poissonniers écaillers

 

Lire aussi : Poissonnerie : les 10 facteurs clés de succès

Lire aussi : Les produits aquatiques ont la côte auprès des Français

 

L’équipe Avisé

 

Source : uniondelapoissonnerie.org

Crédit photo : Pixabay