Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Jus de fruits : le marché poursuit sa montée en gamme

18/09/2019

La consommation de jus de fruits en magasins en France s’est établie à 1,3 milliard de litres en 2018 soit un recul de 4,3 % par rapport à 2017. Les Français ont ainsi acheté environ 20 litres par habitant pour un chiffre d’affaires de quelque 2  milliards d’euros (- 1,2 %). Mais le marché se caractérise par une montée en gamme des achats.

Les consommateurs s’orientent en effet vers les purs jus, les jus de fruits bio et les réfrigérés selon les chiffres publiés par l’Union professionnelle des jus de fruits (UNIJUS) et le cabinet Nielsen.

 

Les purs jus gagnent du terrain

La catégorie pur jus a gagné 15 points de part de marché en 8 ans. En 2018, les purs jus représentent 62 % de part de marché en volume dans la grande distribution (contre 47 % des ventes en 2010). Les jus à base de concentré représentent aujourd’hui 21 % et les nectars 16 %.

Source: Unijus

 

Une logique de consommation qui profite aussi au secteur bio. En 8 ans, la part de marché des jus de fruits bio est passée de 2,7 % en 2010 à 8,3 % en 2018. Mais alors qu’en 2017, le segment bio avait augmenté de 24 %, le manque de matières premières disponibles a ralenti le marché : en 2018, les achats de jus et nectars bio en magasins n’ont augmenté que de 0,3 % en volume et de 5,6 % en valeur.

Reste que la montée en puissance du bio a repris début 2019 : les ventes ont gagné 10,9 % en volume et 15,8 % en valeur, confirmant l’engouement des Français pour ces produits.

Source: Unijus

Les jus de fruits réfrigérés s’installent

Les jus de fruits vendus au rayon réfrigéré ont vu leurs ventes progresser de 0,9 % en volume entre 2017 et 2018 pour atteindre 14 % de part de marché en volume. Ce rayon est très attractif et dynamique, relève UNIJUS, via une diversification de l’offre que ce soit en termes de recettes (pur jus et smoothies) mais également de procédé de fabrication (jus fraîchement pressés, stabilisés sous haute pression…). En 8 ans, le réfrigéré a gagné 6 points de part de marché en volume.

 

 Source: Unijus

 

Un débouché indispensable pour la production de fruits

Le marché des jus de fruits est bien ancré en France. On dénombre 33 sites de production répartis sur l’ensemble du territoire. La filière jus de fruits contribue au maillage des territoires locaux et à leur développement économique. Actuellement, 90 % des jus consommés en France sont fabriqués et conditionnés dans le pays. Cela représente 3 900 emplois directs et 23 000 emplois indirects.

Cette filière est un débouché indispensable pour les productions locales de fruits ou de légumes comme les abricots de Roussillon, la tomate de Marmande, les pommes de Normandie…

Cueillis à proximité des lieux de production, les fruits sont pressés rapidement après leur récolte (dans les 24 ou 48 heures). Le jus ou la purée obtenus sont ensuite stockés et acheminés vers le site de conditionnement dans des conditions aseptiques et à basse température en fût ou en tank pour garantir la qualité sanitaire des produits et préserver leurs qualité organoleptiques et nutritionnelles. La grande majorité des matières premières utilisées dans la confection des jus de fruits en France sont issues de fruits déjà transformés en jus ou en purée. Seules ou assemblées, elles seront conditionnées dans différents emballages (carton, plastique, verre) et formats.

 

Une démarche responsable

Les professionnels réunis au sein d’UNIJUS sont engagés dans une démarche responsable afin de répondre aux enjeux sociétaux et aux nouvelles attentes des consommateurs, pour l’étiquetage ou la communication en matière de nutrition ou encore d’emballage afin qu’ils s’inscrivent dans une économie circulaire.

 D’ici à fin 2021, tous les jus de fruits proposés en rayon auront adopté la portion de 150 mL comme verre de référence et toutes les communications feront la promotion d’une consommation raisonnable de ces boissons. La filière s’occupe aussi de la problématique des emballages en devenant un membre actif du Collectif Boissons et partage l’objectif d’une collecte ambitieuse : répondre à l’objectif de 90 % de collecte des bouteilles en plastiques fixé par l’Union européenne.

Pour rappel, en 2018, la moitié des jus de fruits vendus en France étaient conditionnés dans des bouteilles en plastique.

 

 

Les trois matériaux d’emballage  majeurs des jus et nectars font tous l’objet d’une filière de recyclage : plastique PET, carton et verre. Individuellement, les entreprises sont engagées dans une démarche d’amélioration de leurs emballages via l’incorporation de matières premières recyclées ou via de l’éco-conception.

 

L’équipe Avisé

 

Sources :

snacking.fr

unijus.org

 

Crédit photo : Pixabay