Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Le marché végétarien et vegan en nette hausse

29/01/2019
Mots-clés: 

Le succès de l’alimentation végétale et végane ne se dément pas, avec une croissance du marché de 24 % en 2018, soit un chiffre d’affaires de 380 millions d’euros réalisé dans les GMS (grandes et moyennes surfaces). Pour autant, est-ce une tendance durable ou un effet de mode ? Telle est la question que se pose le cabinet Xerfi dans une récente étude.

Le montant annoncé est comparable à celui du sans gluten mais dix fois inférieur aux ventes de produits bio. Pour la période 2019-2021, Xerfi anticipe ainsi une progression annuelle moyenne de 17 % du marché de l’alimentation végétarienne et végane en GMS, qui devrait dépasser les 600 millions d’euros d’ici trois ans.

 

Les raisons du succès

Plusieurs raisons expliquent ce succès actuel auprès des Français qui se sont tournés vers les protéines végétales plutôt que vers les produits carnés :

  • la multiplication des scandales alimentaires
  • la remise en cause des bienfaits supposés du lait et de la viande
  • la sensibilité accrue au bien-être animal

En conséquence, Xerfi explique que si le tout végétal se heurte encore à des barrières culturelles de taille, le flexitarisme - le fait de consommer moins de viande et plus de produit végétaux - sera l’un des principaux moteurs du marché végétarien et vegan.

Lire aussi :Végétarisme et végétalisme : un marché en plein essor

Lire aussi : Le végétal en vedette

Pour l’heure, les végétariens et les vegans (ou végétaliens) ne représentent respectivement qu’environ 2 %  de la population française (1,3 million de personnes) et 0,5 % (environ 340 000 personnes alors que les flexitariens pèsent environ un tiers de la population, soit près de 23 millions de personnes.

Beaucoup est à attendre aussi pour les prochaines années de l’extension et de la meilleure visibilité de l’offre des produits végétariens et vegans, considère Xerfi. Reste que sa mise en valeur demeure problématique car elle passe par une plus grande segmentation des rayons, tant dans les enseignes généralistes que dans les magasins spécialisés.

 De nombreux grands groupes (Nestlé, Danone…etc) ont investi le segment entrant ainsi en concurrence avec des acteurs historiques comme Triballat Noyal, Wessanen ou Nutrition et Santé. Au niveau des distributeurs, Carrefour a lancé Carrefour Veggie en 2015 et le groupe Casino a créé Naturalia, concept 100% vegan.

Quel est le réel potentiel de croissance du marché de l’alimentation végétarienne et végane en GMS à l’horizon 2021 et quelles sont les principales initiatives prises par les industriels et distributeurs pour dynamiser les ventes ?

La hausse de la consommation de ces produits d’origine végétale est bien une tendance lourde, mais cela n’exclut pas un effet de mode qui conduit Xerfi à prévoir un essoufflement progressif du marché de l’alimentation végétarienne et végane au-delà de 2021.

 

 

L’équipe Avisé

 

Sources :  usinenouvelle.com

Xerfi.com

 

Crédit photo: Pixabay