Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Les boucheries artisanales séduisent toujours plus de Français

La crise sanitaire n’a fait qu’accélérer une tendance de fond observée depuis quelques années par les professionnels de la filière bouchère. Les Français sont en effet de plus en plus nombreux à pousser la porte des boucheries-charcuteries artisanales afin de consommer une viande de qualité et de proximité.

 

Les commerces de centres-villes, centres-bourgs et sur marchés répondent à la demande des consommateurs, davantage soucieux de leur alimentation et demandeurs de conseils. A la quantité, on privilégie la qualité.

 

Un goût retrouvé pour la viande

Avec les confinements et couvre-feux marqués par diverses restrictions (fermeture des écoles et des restaurants, développement du télétravail…), les Français ont davantage cuisiné à domicile et retrouvé le vrai goût de la viande. 

La Confédération Française de la Boucherie-Charcuterie-Traiteur (CFBCT) qui a réalisé plusieurs enquêtes auprès de ses adhérents a constaté une fréquentation globale en hausse des boucheries-charcuteries durant l’année 2020 qui se poursuit en 2021.

 

Hausse du chiffre d’affaires

Selon les résultats d’une enquête menée du 26 octobre au 17 novembre 2020 par la CFBCT, auprès de 833 professionnels issus de 93 départements, près des ¾ des boucheries artisanales ont connu une hausse de leur chiffre d’affaires entre le 1er janvier et le 17 novembre 2020.

Ainsi 93 % des boucheries artisanales ont vu apparaître une nouvelle clientèle, âgée entre 35 et 50 ans.

Dans 61% des boutiques, moins de 10% sont restés fidèles tandis que 9% des magasins ont vu plus de 30% de ces nouveaux clients revenir.

A noter que 59% des boucheries artisanales sont installées en centre-ville, 16% en périphérie, 25% en milieu rural. Quelque 40% d’entre elles exercent leur activité dans des communes de moins de 3000 habitants, les 60% restants se répartissent équitablement entre des communes de 3000 à 10 000 habitants et des communes de plus de 10 000 habitants.

L’âge moyen du chef d’entreprise est de 47 ans. Ils emploient en moyenne 6,3 salariés et apprentis.

 

Fidélisation des nouveaux clients

Réalisée auprès de 600 professionnels sur l’ensemble du territoire, une autre enquête vise à analyser les tendances économiques de la fin d’année 2020. Le mois de décembre a confirmé la dynamique de l’année écoulée, marquée par une progression significative du chiffre d’affaires global, hors traiteur.

Fidélisation des nouveaux clients et développement de la vente en ligne ont été observés.

Les boucheries artisanales ont enregistré pour 77% d’entre elles plus de commandes et une évolution du montant moyen des commandes de fin d’année (35%).

 

L’équipe Avisé

 

Sources : 

La Boucherie Française. N°851. Décembre 2020

La Boucherie Française. N°853. Février 2021

 

Crédit photo : Pixabay