Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Les commerces alimentaires de proximité ont la cote

Les Français apprécient les commerces alimentaires de proximité (*), qui ont pour eux une très bonne image, indique une enquête réalisée par l’Institut CSA  pour la Confédération générale de l’alimentation de détail (CGAD), l’organisation représentative des métiers de l’artisanat, du commerce alimentaire de proximité et de l’hôtellerie-restauration.

Ils sont 27 %  à se rendre plus souvent qu’il y a cinq ans dans ces commerces. Ils voient  dans les artisans, commerçants ou restaurateurs un facteur de dynamisme et d’animation du territoire (90 %) et estiment qu’ils jouent un rôle social important (87 %). Commerces à taille humaine (90 %), conviviaux (86 %) garants d’un savoir-faire (84 %), ils offrent des produits et des services de qualité (84 %).

 

La boulangerie « indispensable »

La boulangerie caracole en tête de tous les commerces de proximité, considérée comme indispensable par les Français (90 %) devançant les primeurs (75 %), les boucheries (70 %), les épiceries (69 %), les pâtisseries (67 %), les cafés-restaurants (62 %), les charcuteries (62 %), les poissonneries (59 %) et les fromagers (51 %).

Les Français souhaitent davantage de commerces alimentaires de proximité près de chez eux, notamment dans les communes rurales (83 %).

 

Rôle essentiel

« Les résultats de cette enquête démontrent le rôle essentiel de nos commerces dans l’animation des territoires et combien il est capital que les politiques publiques favorisent leur développement et leur maintien, notamment en zone rurale », a commenté Joël Mauvigney, président de la CGAD.

Cette enquête a été réalisée auprès de 2 500 Français entre le 9 octobre et le 4 novembre 2018.

Pour rappel, la CGAD regroupe 17 confédérations nationales de branche, 385 000 entreprises. Elle compte 1,2 million d’actifs dans 21 métiers et réalise un chiffre d’affaires annuel de plus de 103 milliards d’euros. Cet ensemble participe à la formation de 75 000 apprentis.

(*) boulanger, boucher, caviste, café/restaurant, charcutier/traiteur, chocolatier/confiseur, épicier, foodtruck/camion pizza, fromager, glacier, magasin bio spécialisé, pâtissier, poissonnier, magasin de primeurs

infographie_cgad

 

 

 

L’équipe Avisé

 

Source : cgad.fr

 

Crédit photo : Pixabay