Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Relance modérée de l’activité artisanale dans le secteur alimentaire

Réalisée entre le 28 mai et le 11 juin 2020 auprès de 1263 entreprises, la troisième enquête de la Confédération générale de l’alimentation en détail (CGAD) fait apparaître que 49% d’entre elles ont une activité encore en baisse depuis début mai par rapport à mai 2019.  Mais 26% estiment leur activité stable, et 25% en hausse.

 

La hausse d’activité est enregistrée en particulier dans les secteurs de la boucherie et de la charcuterie : les repas à domicile expliquent en partie cette progression. Pour 34% des entreprises interrogées, la baisse de chiffre d’affaires est comprise entre 20 à 40%, et pour 28% entre 40 et 60%. « La baisse de chiffre d’affaires reste donc constante, même si elle apparaît plus modérée que celle observée lors des précédentes enquêtes » constate la CGAD.

 

Des entreprises plus ou moins fragilisées

Plus de 22% des entreprises se heurtent à des non-paiements des factures des clients professionnels. En conséquence, 17,1% des entreprises sont actuellement fragilisées ou très fragilisées : 12,20% évoquent un risque de licenciement, 3,5% ont prévu de licencier et 1,4% envisagent une cessation de paiement.

L’enquête relève aussi qu’un tiers des entreprises connaissent des difficultés mais considèrent quavec les aides cela devrait aller. A l’inverse, 51,6% des entreprises n’ont pas de problème financier. A noter que 63% des entreprises déclarent connaître les aides régionales mobilisables.

 

Source: CGAD

 

Depuis le 11 mai, date du début de déconfinement, 55% des entreprises non sédentaires exercent normalement sur leurs marchés habituels. Parmi elles, seulement 43% d’entre elles ont retrouvé en mai leur chiffre d’affaires d’avant crise sanitaire.

En outre, 55% des entreprises ont constaté des hausses de prix des matières premières et des marchandises, principalement sur les fruits et légumes, les produits laitiers et le beurre.

 

Le poids du chômage partiel

Dans la période sous enquête, 61% des entreprises ont retrouvé une activité avec l’ensemble de leurs salariés mais 39% d’entre elles ont des salariés encore en chômage partiel. Pour 5%, c’est même l’ensemble des salariés qui sont en chômage partiel.

Dans les trois mois à venir, près des ¾ des entreprises comptent maintenir leur effectif soit 74% ; 14% ont le souhait d’embaucher et 12% prévoient de licencier.

Parmi les entreprises interrogées, 48% ont l’intention d’embaucher un apprenti mais 14% n’ont pas la visibilité économique suffisante. 60% des entreprises voulant embaucher un apprenti l’ont déjà trouvé. Le CAP reste le diplôme le plus recherché (pour 65% des entreprises cherchant un apprenti).

 

Nouvelle clientèle

Autre enseignement de cette troisième enquête, 69% des entreprises considèrent avoir eu de nouveaux clients sur la période du fait de la proximité du commerce, du repas de midi pris à domicile, et de la découverte de nouveaux produits. Mais elles ne savent pas si elles pourront conserver ces nouveaux clients dans la durée.

 

Source: CGAD

 

Globalement, les clients respectent la distanciation et sont attentifs aux gestes barrières et aux mesures d’hygiène.

Dernier enseignement de l’étude : les chefs d’entreprise se sentent actuellement très stressés (23,1%) ou stressés (23,1%) par leur travail. Le stress est lié tant à l’avenir de l’entreprise qu’aux conditions d’exploitation. Mais dans la période, 81% des entreprises se disent satisfaites ou très satisfaites de l’accompagnement de leur organisation professionnelle durant la crise sanitaire.

 

17 confédérations de branche

Pour rappel, la Confédération Générale de l’Alimentation en Détail (CGAD) est l’organisation représentative des métiers de l’artisanat, du commerce alimentaire de proximité et de l’hôtellerie-restauration. Elle rassemble 17 confédérations nationales de branche.

La CGAD représente près de 402 000 entreprises, générant un chiffre d’affaires de presque 115 milliards d’euros chaque année et employant plus d’1,2 million d’actifs dans 21 métiers: boucher-charcutier, boucher chevalin, boulanger, brasseur, cafetier, caviste, charcutier-traiteur, cuisinier, chocolatier-confiseur, crémier-fromager, épicier détaillant, glacier, limonadier, pâtissier, pizzaïolo, poissonnier, primeur, restaurateur, serveur, spécialiste en produits bio, tripier.

 

L’équipe Avisé

 

Source : cgad.fr

 

Crédit photo : Pixabay