Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Restauration : la livraison bat son plein

La livraison a connu selon NPD Group, spécialiste des études de marchés une envolée exceptionnelle avec la crise sanitaire. La crise sanitaire a été un accélérateur de croissance. Autre constat : les hommes aujourd’hui achètent plus que les femmes.

 

Entre 2020 et 2021, la livraison à domicile a bondi de 47% et même de plus de 85% entre 2019 et 2021. La tendance reste dynamique au premier trimestre 2022 avec une hausse de 35% comparé à la même période en 2021.


Accélérateur de croissance

« La crise sanitaire a été un accélérateur de croissance sans précédent pour un circuit de la livraison qui a gagné profondément en maturité depuis », explique Maria Bartoch, experte foodservice au sein du NPD Group. « Si la restauration rapide reste majoritaire et concentre les deux tiers des commandes, la livraison s’est désormais généralisée sur plusieurs segments. »

Ainsi le développement du travail hybride - présentiel et distanciel - marque l’arrivée de la livraison sur le lieu de travail. Les opérateurs se sont adaptés pour proposer leurs plats en livraison à domicile et les agrégateurs ont développé l’offre de groupe pour les commandes collectives dans les bureaux.
 

Facteur temps très important

En outre, l’essor des dark kitchens, plus nombreuses et plus proches, réduit le délai de préparation. Les commandes sont réalisées uniquement en ligne.

« Le temps reste un élément déterminant pour les opérateurs de livraison. Désormais l’intelligence artificielle joue un rôle essentiel en optimisant les flux de commandes et en intégrant des données comme le trafic routier, le profil et les attentes des utilisateurs » conclut Maria Bertoch.

 

Lire aussi: Les dark kitchen, ou restaurants virtuels, en plein essor

 

Le burger tout puissant

Parmi les produits les plus consommés, la pizza se voit aujourd’hui détrônée au profit des burgers et des plats exotiques tels que le poke bowls et les tacos. Le burger prend la tête et représente une commande sue trois en 2021. Il est porté notamment par les partenariats mis en place entre certains agrégateurs et des poids lourds du segment.

À l’initiative de 52% des commandes livrées en 2019, les femmes cèdent la place aux hommes qui sont 57% à opter pour la livraison. Par ailleurs, la part des familles dans les commandes en livraison a aussi augmenté : un tiers sont effectuées par des familles contre 27% avant la crise.

On relèvera que le ticket moyen d’une commande en livraison s’établit à 7,80€ par personne en 2021. Mais cette moyenne ne reflète pas les disparités entre les circuits et les moments de la journée.

En 2021, the NPD Group a constaté une progression du ticket moyen de 5 à 10% en comparaison de 2019, année de référence. Cette hausse s’explique par différents facteurs tels que l’inflation ou un changement du mix produit : les pizzas étaient généralement moins chères et bénéficiaient de beaucoup d’offres spéciales en 2019, alors que l’on a livré plus de plats et de burgers en 2021.

 

L’équipe Avisé

 

Source : The NPD Group

 

Crédit photo : Pixabay