Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Vacances : les aliments sous contrôle

Comme chaque année, l’État met en œuvre l’Opération Alimentation Vacances (OAV) qui se déroule depuis le 1er juin et jusqu’au 15 septembre. Cette opération permet de renforcer les contrôles en matière de sécurité sanitaire des aliments dans les secteurs qui n’exercent leur activité qu’en période estivale et ceux dont l’activité s’accroît durant l’été.

Elle s’inscrit dans le cadre d’une coopération interministérielle à laquelle participent les services en charge de la sécurité sanitaire, de la concurrence, de la consommation, de la répression des fraudes, des douanes et de la santé.

 

Vigilance renforcée

Une vigilance est renforcée sur :

  • L’information des consommateurs relative à la nécessité de cuire à cœur les produits sensibles (viande hachée pour enfants, produits à base de foie cru de porc)
  • L’exposition à la vente de charcuteries sèches pré-tranchées et pré-emballées  conservées à température ambiante
  • L’information des consommateurs sur le risque de présence de parasites dans les poissons sauvages.

En restauration collective, une vigilance particulière sera exercée sur la consommation de fromages au lait cru et de viande hachée pour les publics sensibles, notamment les jeunes enfants.

 

Bilan de l’OAV 2018

En 2018, l’Opération Alimentation Vacances, a conduit à 12 710 inspections des services du ministère de l’Agriculture dans toute la France dans des établissements du secteur alimentaire dont 9 444 dans des établissements de remise directe au consommateur (restauration commerciale et commerce de détail).

Parmi ces établissements, 85 % des établissements inspectés ont présenté une situation satisfaisante ou très satisfaisante. Mais 1 687 ont été mis en demeure de réaliser des adaptations de leurs pratiques dans un délai court et 213 ont fait l’objet de décisions administratives telles que fermetures, suspensions d’activité partielle ou totale, destruction de denrées. Quelque 278 procès-verbaux d’infractions ont été établis, dont 242 en remise directe, pour l’essentiel en restauration commerciale.

 

Contrôles renforcés dans les zones à forte densité touristique

Dans les zones à forte densité touristique, les enquêteurs ont renforcé leurs contrôles des activités de vente ambulante de nourriture. Ainsi 3 927 établissements de restauration traditionnelle et de type rapide ont été contrôlés parmi lesquels les snack-bars de campings et les food-trucks présents lors des grandes manifestations. Les principales anomalies concernent l’information du consommateur, et notamment l’absence de mention de l’origine des viandes bovines ou encore d’indication de l’espèce de certaines denrées utilisées dans la préparation des plats.

A noter que les manquements relatifs à des pratiques commerciales trompeuses et à la sécurité alimentaire restent cependant limités : seuls 3 à 4 % des établissements visités ont fait l’objet de suites contentieuses.

Tous les résultats de ces contrôles sont consultables sur le site Alim’confiance.

 

L’équipe Avisé

 

Sources :

economie.gouv.fr

agriculture.gouv.fr

 

Crédit photo : Pixabay