Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Chantiers : les salles communales ouvertes pour prendre un repas au chaud

L’hiver est bien là avec le retour du froid et de la neige. Les fédérations professionnelles se sont mobilisées depuis plusieurs semaines pour alerter le Gouvernement. Les salles communales pourront être ouvertes aux ouvriers du bâtiment.

Avec la fermeture administrative des restaurants, les artisans du bâtiment n’ont pas eu, durant plusieurs semaines, de lieu adapté pour prendre un repas chaud, dans des conditions sanitaires acceptables. Difficile de respecter les préconisations du protocole de l’OPPBTP quand on déjeune dans un véhicule aux côtés d’autres compagnons.

C’est pourquoi les fédérations professionnelles, la CAPEB, le Syndicat patronal de l’artisanat du bâtiment, la Fédération Française du Bâtiment (FFB) et la Fédération Nationale des Travaux Publics (FNTP), se sont fortement mobilisées en Auvergne-Rhône-Alpes comme dans plusieurs régions de France. Objectif : trouver des solutions de restauration adaptées pour recevoir, au moment du déjeuner, les professionnels du bâtiment actifs sur les nombreux chantiers en cours, publics ou privés.

 

Lire aussi : Grand froid : vos obligations en tant qu'employeur

Demande et accord par mail auprès des mairies

Depuis le 15 décembre, les salariés des petites entreprises du bâtiment peuvent déjeuner à l’abri et au chaud. Les préfets peuvent en effet autoriser les maires à ouvrir leurs salles communales pour y accueillir les salariés du Bâtiment pendant leurs pauses déjeuner.

Chaque entreprise sollicitera simplement par mail les mairies concernées. Après accord (également par mail), l’entreprise s’engagera à respecter des clauses comme la responsabilité de l’employeur ou le respect du protocole sanitaire. La CAPEB invite donc dès maintenant toutes les entreprises du bâtiment qui le souhaitent à se rapprocher des mairies des communes où elles réalisent des chantiers.

La CAPEB a salué cette mesure générale qui, potentiellement, concerne, dans le secteur de l’artisanat du bâtiment, plus d’un million d’actifs répartis sur l’ensemble du territoire. Les initiatives locales prises par les CAPEB départementales seront généralisées

 

Difficile respect des gestes barrières

« Au niveau national, la CAPEB a interpellé plusieurs ministres pour faire ouvrir des bâtiments, et en Auvergne-Rhône-Alpes, nous avons proposé l’ouverture de restaurants sur présentation de la carte BTP. D’autres actions ont été menées au niveau départemental » explique pour sa part Dominique Guiseppin, président de la CAPEB Auvergne-Rhône-Alpes.

Dans l’Allier, la mise à disposition de salles de repos, respectant le protocole sanitaire de la restauration collective est à l’étude pour les ouvriers des chantiers.  

Dans la Drôme, c’est la chute des températures qui est pointée du doigt, rendant difficilement acceptable le fait que les ouvriers se retrouvent sans lieux couverts où pouvoir déjeuner, leur seul choix étant de se restaurer dehors. Le risque c’est de voir alors les ouvriers déjeuner dans leurs véhicules sans respect des gestes barrières, au risque de se contaminer bien plus que dans les restaurants.

En Haute-Loire, la profession s’est aussi emparée du problème et a interpellé le préfet pour demander l’ouverture des restaurants routiers aux travailleurs du bâtiment.

En Savoie, le problème de la restauration des salariés et indépendants sur la route ou sur chantier reste entier, notamment en période hivernale. A défaut de structure d’accueil et de chantiers disposant de bungalows, de lieux de restauration avec sanitaires et douches, ils sont contraints de se réfugier dans les véhicules dans des conditions difficiles. La CAPEB Savoie a demandé l’ouverture de lieux d’accueil dans les communes volontaires, accessibles sur inscription.

 

Lire aussi: Covid-19 : mise à jour du guide l’OPPBTP

 

Ouvrir des gymnases ou des salles municipales

Par ailleurs, depuis plusieurs mois, la FFB, la FNTP et leurs réseaux de fédérations locales ont donné l’alerte sur l’absolue nécessité de permettre aux salariés de déjeuner dans un lieu clos et chauffé. Elles ont demandé l’accès aux restaurants routiers, comme les salariés du transport, l’ouverture de salles municipales et de gymnases ou encore l’ouverture des cantines des CFA dans le respect des règles sanitaires.

« Pour ce deuxième confinement, le bâtiment a été considéré comme une activité économique essentielle. Alors assurer à nos compagnons des conditions satisfaisantes et leur permettre quand ils le souhaitent de déjeuner au chaud dans le respect des règles sanitaires, contribue à leur confort mais également à une activité exercée en sécurité » explique Olivier Salleron, président de la FFB.

Pour Bruno Cavagné, président de la FNTP, « Depuis le début de la crise sanitaire, les entreprises de travaux publics et leurs salariés se sont adaptés, ont répondu aux besoins des territoires et des citoyens en matière d’infrastructures et continueront à le faire. Aujourd’hui, nous demandons simplement du pragmatisme pour assurer des conditions de restauration adaptées à la période ».

 

Une carte interactive en Auvergne-Rhône-Alpes

De son côté, la FFB Auvergne-Rhône-Alpes s’est associée à l’UMIH Auvergne-Rhône-Alpes, syndicat patronal hôtelier, pour relancer une carte régionale des établissements ouverts. Cette carte recense les hôtels, gîtes et chambres d’hôtes restés ouverts ainsi que les restaurants proposant de la vente à emporter, dans le respect des protocoles sanitaires et gestes barrières.

Lancée à l’occasion du premier confinement, cette initiative a pour but d’aider les entreprises du BTP dans le cadre de leurs déplacements, tout en soutenant le secteur de l’hôtellerie et de la restauration fortement impacté depuis plusieurs mois.

Simple d’utilisation, elle est accessible à tous ici, et disponible aussi sur le site de la FFB Auvergne-Rhône-Alpes.

Pour bien s’assurer de l’ouverture de l’établissement, ne pas hésiter à le contacter en amont de votre venue.

« Lancée à l’occasion du 1er confinement en avril dernier, cette initiative avait été appréciée et utile à nos entreprises. C’est pourquoi nous avons décidé de renforcer cette carte dans cette période de reconfinement. Dans ce contexte de crise sanitaire et économique qui frappe de nombreux secteurs, la solidarité est essentielle » indique Philippe Lansard, président de la FFB Auvergne-Rhône-Alpes, qui va recontrer le Préfet de Région.

 

L’équipe Avisé

 

Sources :

batiactu.com

francebleu.fr

ladepeche.fr

cohesion-territoires.gouv.fr

 

Crédit photo : Pixabay