Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Chauffage : exclusion du fioul et du charbon

L’État vient de publier au Journal Officiel du 6 janvier 2022 le seuil maximal d’émissions de gaz à effet de serre à respecter pour tout équipement neuf. Il a été fixé à 300gCO2eq/KWh PCI et exclut de fait les chaudières neuves fonctionnant au fioul et au charbon à compter du 1er juillet 2022.

 

Fin du fioul et du charbon

Ce plafond s’inscrit dans la politique menée par le Gouvernement pour réduire les émissions de gaz à effet de serre des bâtiments et lutter contre le changement climatique. Les nouveaux équipements utilisant les réseaux de chaleur, ceux alimentés par de l’électricité tels que les pompes à chaleur, y compris hybrides, de la biomasse, de l’énergie solaire ou géothermique, du gaz ou encore des équipements alimentés avec un biocombustible liquide (comme le biofioul) pourront continuer à être installés dans les bâtiments.

 

Entretien de l’existant possible

Mais ce seuil de 300gCO2eq/KWh PCI exclut l’installation d’équipements neufs fonctionnant au charbon et au fioul. En revanche, les propriétaires d’équipements existants fonctionnant au fioul et au charbon pourront continuer à les utiliser sans changement de combustible, les entretenir et les faire réparer pour maintenir leur efficacité.

 

Des aides adaptées

Le Gouvernement met en avant ses offres d’aides à la rénovation (notamment les certificats d’énergie et MaPrimeRénov’) pour soutenir les ménages qui souhaiteraient choisir une énergie moins carbonés, y compris si leur chaudière fonctionne encore. Entre début 2019 et fin 2021, ce sont plus de 900 000 changements d’équipements de chauffage, dont près de 350 000 fonctionnant au fioul, qui ont été réalisés grâce au « Coup de pouce chauffage ».

 

L’équipe Avisé

 

Sources :

batiactu.com

ecologie.gouv.fr

batirama.com

 

Crédit photo : Pixabay