Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

La rénovation énergétique au cœur de la relance

Charpentiers, menuisiers, chauffagistes verront, dans les prochains mois, leurs carnets de commandes se remplir. Le Gouvernement vient d’accorder 30 milliards d’euros à la transition écologique dans laquelle la rénovation énergétique occupe une place majeure. Objectif, réduire le nombre de passoires thermiques en France à l’horizon 2030.

 

Pour tous les ménages

Tous les ménages, sans conditions de ressources, pourront dès le 1er janvier 2021, profiter de l’aide MaPrimeRénov qui a été abondée de 2 milliards d’euros sur deux ans. Elle sera accessible à l’ensemble des copropriétés et permettra de simplifier le financement des travaux grâce à une aide collective unique. Les propriétaires bailleurs pourront aussi en bénéficier afin d’encourager la rénovation énergétique du parc locatif privé.

Les conditions et montant exacts des changements de MaPrimeRénov seront précisés d’ici le 1er octobre. Emmanuelle Wargon, ministre en charge du Logement, a déjà précisé que les devis signés après cette date profiteront de la réforme. La demande de prime pourra elle être faite à partir du 1er janvier 2021. Les clients n’auront donc pas attendre pour signer les devis, lancer les chantiers et profiter des nouveaux financements. Une bonne nouvelle pour les artisans. Ce coup de pouce a pour objet de résorber les quelque 5 millions de passoires thermiques.

Les collectivités territoriales seront aussi des prescripteurs pour la rénovation de leurs bâtiments, notamment les écoles, collèges, lycées ou encore universités. Une large enveloppe de fonds publics, soit 4 milliards, y sera consacrée. Le Gouvernement ajoute que 2 milliards seront affectés, dans le cadre du Ségur de la santé, pour rénover Ehpad et hôpitaux.

Lire aussi : Révision de MaPrimeRénov’ pour lutter contre les fraudes

Lire aussi : Rénovation énergétique : les Français connaissent mal les aides

 

Vers une économie plus verte et décarbonée

Une batterie de mesures large et ambitieuse sera mise en place. Elle doit permettre à la transition écologique de "faire basculer la France dans une économie plus verte, plus décarbonée", selon le ministère de la Transition écologique. La ministre assure que ce virage permettra de "développer des filières qui vont faire de l'innovation et de la rénovation avec du chanvre, du lin, ou des filières de matériaux locaux ».

Le Gouvernement a annoncé une enveloppe de 9 milliards d’euros destinée à la décarbonation des activités industrielles. Celle-ci comprend les 2 milliards déjà versés aux secteurs automobile et aéronautique pour permettre leur sauvetage. L’État entend également apporter un soutien à l’innovation et à la recherche/développement et à l’émergence de filières énergétiques propres. La filière de l’hydrogène profitera d’un renfort de 2 milliards sur deux ans.

 

Lire aussi : La consommation énergétique des logements en France passée au crible

 

L’équipe Avisé

Sources :

lesechos.fr

anah.fr

batirama.com

 

Crédit photo : Pixabay