Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Le marché de la construction bois renoue avec la croissance

04/10/2019

Le marché de la construction bois retrouve des couleurs partout en France, révèle la 5ème Enquête nationale consacrée au secteur.

Après avoir subi de plein fouet la crise du bâtiment entre 2014 et 2016, le marché de la construction bois a progressé de manière importante en 2018 :

  • La croissance s’est confirmée en nombre de réalisations pour les logements collectifs (+ 19,4 %) comme pour les extensions-surélévations (+ 9,1 %) et les entreprises anticipent une forte hausse du marché à court terme
  • Le secteur de la maison individuelle a lui aussi connu une croissance importante en secteur diffus (+ 20 %) et encore plus en secteur groupé (+ 49 %)
  • L’ensemble des segments du marché des bâtiments non résidentiels -hors bâtiments agricoles dont la part reste stable- progresse. Les surfaces de bâtiments tertiaires privés et publics et les surfaces de bâtiments industriels et artisanaux construites en bois ont progressé respectivement de + 9,2 % et de 31,5 %

Les entreprises restent confiantes dans le développement de leur marché : 31 % d’entre elles tablent sur des investissements en 2019 et 52 % prévoient d’embaucher voire même 68 % pour les entreprises de plus de 20 salariés.

L’essor des immeubles en bois de grande hauteur, l’organisation des Jeux Olympiques 2024 ou encore les exigences de la prochaine Réglementation environnementale 2020, ouvrent des perspectives de développement intéressantes à la construction bois, dans tous les secteurs du bâtiment.

 

Surtout des entreprises de moins de 10 salariés

On dénombre quelque 2 080 entreprises actives sur le marché de la construction bois en France en 2018, qui toutes activités confondues, emploient 27 445 salariés. 60 % de ces entreprises ont moins de 10 salariés, 22 % entre 10 et 19 salariés et 18 % plus de 20 salariés.

  • 974 sont des entreprises de charpente
  • 510 sont des entreprises de menuiserie
  • 262 ont d’autres codes d’activité (construction d’autres bâtiments, travaux de couverture, travaux de maçonnerie générale)
  • 191 sont des constructeurs de maisons individuelles
  • 143 sont des fabricants de charpente et menuiserie

Au total, les entreprises de la construction bois cumulent un chiffre d’affaires de 1,9 milliard d’euros HT en 2018, en hausse de 13 % par rapport à 2016. Les entreprises de plus de 20 salariés y contribuent pour 62 % et les entreprises de 10 à 19 salariés pour 18 %. Les sociétés de moins de 10 salariés ont réalisé 20 % de ce chiffre d’affaires.

 

Bonne santé dans toutes les régions

En 2018, la région Grand Est a retrouvé sa première place, avec un chiffre d’affaires de 367 millions d’euros HT réalisé par 220 entreprises, soit 19 % du chiffre d’affaires national du secteur ; D’autres région affichent leur potentiel dont Auvergne-Rhône-Alpes, avec un chiffre d’affaires de 330 millions d’euros HT et 371 entreprises et la Nouvelle Aquitaine (208 Millions d’euros HT par 290 entreprises).

 

Source: CODIFAB

 

L’enquête réalisée auprès de 1 000 entreprises révèle une professionnalisation croissante : 72 % des entreprises disposent d’un bureau d’études intégré ou utilisent un logiciel spécifique de conception technique (contre 70 % en 2016).

Les emplois ont progressé de 3 % pour atteindre le nombre de 13 170 en construction bois. Ils augmentent dans les domaines de la fabrication (+ 3 %) et de la mise en œuvre (+ 5 %) et baissent en conception technique (- 2 %). Dans le même temps, les entreprises ont réalisé des investissements en outil de fabrication en quelques années et notamment en préfabrication et en industrialisation du processus de production.

 

Source: CODIFAB

 

Domination de l'ossature bois

L’ossature bois demeure la technique constructive la plus utilisée, et cela quel que soit le marché : 84 % dans la maison individuelle, 83 % dans les bâtiments collectifs et 75 % dans les bâtiments tertiaires.

Dans la maison individuelle, le système poteaux poutres est utilisé à hauteur de 8 % et les panneaux massifs contrecollés ou contrecloués pour 5 %. Depuis 2016, le recours des panneaux massifs est en progression.

Près de la moitié des entreprises présentes sur le marché de la construction bois (48 %) déclarent avoir réalisé des travaux d’isolation thermique par l’extérieur (ITE) en rénovation en 2018 (contre 51 % en 2016). En deux ans, ce marché a augmenté de 39 % pour atteindre 258 millions d’euros HT en 2018. L’ITE en rénovation représente un quart du chiffre d’affaires des entreprises de la construction bois en entretien-rénovation.

 

Lire aussi : Isolation thermique par l'exterieur (ITE) : une opportunité à saisir pour les artisans du BTP

 

L’origine des bois

Le mode d’approvisionnement varie selon la taille de l’entreprise : 43 % des actes d’achat de bois de construction passent par un réseau de distribution, 35 % par les réseaux de négoce et 8 % via les coopératives. C’est ce mode d’approvisionnement plus local et flexible qui est d’ailleurs le plus utilisé.

L’enquête relève aussi que la part des scieries françaises est restée stable (40 %) alors que la part des scieries étrangères a progressé de 15 à 17 % depuis 2016. L’Allemagne reste le principal fournisseur de bois devant l’Autriche et la Suède.

Mais les professionnels doivent répondre à la demande croissante de bois français de la part de leurs clients. La part de bois français acheté par les entreprises oscille entre 50 % (auprès des négociants) et 60 % auprès des coopératives. Cela témoigne aussi d’une structuration de la filière d’approvisionnement en bois français de proximité.

 

Un Mémento du bois et des forêts

Les marchés du bois ont continué de se développer en 2018. La nouvelle Stratégie Nationale Bas Carbone entend pour sa part contribuer à l’objectif de neutralité carbone en 2050 : pour cela, la gestion forestière s’oriente vers un double objectif de développement de la forêt et des marchés du bois.

Rédigé par une équipe de spécialistes au service de la filière, le Mémento 2019 est le document de référence des données publiques concernant les secteurs forêt bois papier ameublement, basé sur des données fiables et de sources connues. Il s’emploie à fournir et assurer la cohérence des données publiées

 

Lire aussi : Le bois de Chartreuse obtient la première AOC Bois en France

 

L’équipe Avisé

 

Sources :

codifab.fr

fcba.fr

 

Crédit photo : Pixabay