Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Le prêt à taux zéro (PTZ), dispositif maintenu dans les zones rurales et périurbaines

16/12/2019

Les députés ont voté le 15 novembre 2019 le maintien du prêt à taux zéro (PTZ) pour les zones B2 (communes allant de 50 000 habitants à 250 000 habitants) et C (le reste du territoire hors zones A, A bis, B1, B2). Pour ses défenseurs, ce dispositif évite aux jeunes ménages de trop s’éloigner des zones urbanisées.

Le gouvernement avait inscrit dans le projet de la loi de finances 2020 la fin du PTZ en zones B2 et C mais les députés en ont décidé autrement à force de plusieurs amendements. Des raisons écologiques étaient évoquées, notamment la lutte contre l’artificialisation des sols, pour justifier de sa suppression dans des zones dites « détendues » où l’offre de logement serait suffisante par rapport à la demande.

La Fédération française du bâtiment (FFB) a, elle, souligné que la suppression de cette aide « risque au contraire d’éloigner davantage encore les jeunes ménages des zones urbanisées et d’accentuer le grignotage des terres ». Pour Jacques Chanut , président de la FFB, « c’est une première et belle victoire qui permettra aussi en répondant à un véritable besoin, d’assurer l’emploi tenu par des PME et TPE du bâtiment dans ces territoires ».

 

Qu’est-ce que le PTZ ?

Le prêt à taux zéro est destiné aux primo-accédants pour l’achat de leur résidence principale. Il peut, dans certains cas, financer l’achat d’un logement ancien. Il permet d’aider les ménages (sous condition de ressources) d’accéder à la propriété. Il ne finance qu’une partie de l’opération immobilière et vient en appui d’un prêt bancaire, d’un apport personnel, d’un prêt d’accession sociale…etc.

L’État accorde aux primo-accédants un prêt sans frais de dossier et dont les intérêts sont à sa charge. Le montant du PTZ  dépend de la zone où se situe la future construction ou acquisition. La durée du PTZ  ne peut dépasser 25 ans.

Les futurs acquéreurs doivent remplir un certain nombre de conditions, notamment de ne pas avoir été propriétaire de leur résidence principale durant les deux ans précédant la demande de prêt. Quant aux revenus, ils ne doivent pas dépasser certains plafonds, fixés en fonction de la zone géographique dans laquelle se situe le bien à acquérir.

 

Zonage_PTZ

Source : pretatauxzeroplus.com

 

Lire aussi : Construction de maisons : la conjoncture se tend

Lire aussi : Conjoncture : le bâtiment revoit ses prévisions à la hausse

Lire aussi : Eco-PTZ : révision des conditions d’application

 

L’équipe Avisé

 

Sources :

service-public.fr

journaldunet.com

batiweb.com

 

Crédit photo : Pixabay