Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Logement neuf : le PTZ et le Pinel seront prolongés dès 2022

De nombreuses organisations professionnelles du bâtiment ont regretté l’absence, dans le plan France Relance, de mesures en faveur du logement neuf. Le ministère du Logement vient de corriger ce manque en annonçant que deux dispositifs, le prêt à taux zéro (PTZ) et le Pinel, seront améliorés et prolongés à l’horizon 2022.

 

« Le dispositif d’investissement Pinel et le PTZ vont faire l’objet d’améliorations, tout en restant les plus stables possibles pour ne pas perturber les projets en cours de commercialisation. Ces deux outils seront prolongés pour accompagner la relance » a indiqué le ministère du Logement au site batiactu.com.

Les modifications, désormais très attendues par les professionnels, seront effectives en 2022 mais seront inscrites dès la loi de finances 2021. Ces deux dispositifs devaient arriver à échéance le 31 décembre 2021.

 

Plus de visibilité

L’annonce anticipée de leur prolongation donne davantage de visibilité aux ménages et aux professionnels du logement, parmi lesquels les artisans intervenant sur les chantiers.

À compter du 1er janvier 2022, PTZ et Pinel devraient toutefois être « verdis », avec des mesures visant à ralentir l’artificialisation des sols.

L’équilibre entre zones tendues et zones détendues en matière de logement pourrait être revu au bénéfice des premières. Les conditions pourraient être affinées en fonction des territoires, notamment pour le Pinel. Il pourrait aller au-delà du découpage actuel en cinq zones : A bis, A, B1,B2 et C (la zone C n’étant plus éligible depuis 2018).

 

Les professionnels satisfaits

L’annonce de ces nouvelles mesures satisfait les acteurs de la construction. La Fédération des promoteurs immobiliers les juge « indispensables pour répondre à l’urgence d’un secteur en crise, elles devront être précisées dans la Loi de finances ».

En outre, elle considère que le verdissement des aides « est une évolution nécessaire pour mettre fin la filière au service du bas-carbone ou de la sobriété foncière ». Elle met en garde cependant contre « les excès d’ambition qui pourraient être contre-productifs ».

De son côté, la Fédération Française du Bâtiment (FFB) demande « le rétablissement de la quotité de 40% de PTZ neuf dans toutes les zones et dans l’immédiat, la prolongation du dispositif Pinel au-delà de 2021». Pour sa part, le Pôle Habitant FFB restera « vigilant à ce que les évolutions apportées à ces dispositifs n’entraînent ni surcoûts, ni contraintes excessives, ni contingentements, ni accroissement des fractures territoriales ».

Quant à la Fédération des Coop’HLM et le réseau Procivis,- à vocation plus sociale -, ils se réjouissent que « le ministère du Logement et le Gouvernement portent enfin leur attention sur le soutien à l’accession sociale à la propriété ».

 

L’équipe Avisé

 

Sources :

batiactu.com/

banquedesterritoires.fr

 

Crédit photo : Pixabay