Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Quelles tendances structurelles pour le BTP ?

10/01/2018

Chaque année, le cabinet KPMG, publie une étude sur les tendances clés du secteur du BTP à l'échelle nationale et internationale. La 11ème édition porte sur deux tendances fortes  : 

  • l'évolution générationnelle de ses actifs avec un profil et des attentes professionnelles spécifiques
  • la prise de conscience et la volonté d'adapter sa stratégie économique aux évolutions technologiques sans toujours le concrétiser 

 

S'adapter aux nouvelles générations d'actifs 

D'après l'étude de KPMG, il y a un fort renouvellement de génération dans le secteur du BTP. Ce qui est une excellente chose pour sa pérrenité. En effet, en 2017, la génération X (40/50 ans) et "Y" (20/30 ans) représentaient 77 % des effectifs, contre 23 % pour les baby-boomers.

 

 

Source : rapport KPMG, 19/12/2017

 

Ces jeunes actifs ont des méthodes de travail differentes de leurs ainés. Ils sont bien plus sensibles aux outils numériques et attendent des entreprises qu'elles leur offre ce cadre de travail. Donc pour attirer et fidéliser ces nouvelles générations, il est important que les entreprises soient à l'écoute de ces changements et prennent le virage de la digitalisation dans l'aspect management et gestion des projets.  

 

Pour exemple, retrouver ci-dessous,  l'article de l'équipe Avisé sur le BIM et les maquettes numériques dans le secteur du bâiment. Ces nouveaux outils de travail vous permettent de rester compétitif et d'exister dès aujourd'hui sur le marché du BTP 2.0 voire 4.0 demain ! 

 

A voir : " BIM - maquette numérique dans le bâtiment : un site web pour tout savoir"

 

Remettre en question sa stratégie face aux disruptions technologiques

Plus de 72 % des dirigeants interrogés lors de l'étude, déclarent intégrer les nouvelles technologies dans leur stratégie et 22 % disent vouloir le faire.

Pourtant, très paradoxalement, la moitiée déclare ne pas avoir de feuille de route concrète sur ce sujet.

 

 

Source : rapport KPMG, 19/12/2017

 

Selon certains professionnels, ce décalage entre volonté et action peut s'expliquer par le fait qu'il est difficile d'avoir une visibilité économique du secteur alors même que l'investissement financier pour engager la transition numérique est onéreux. Les dirigeants ont alors tendance à repousser l'échéance.

A court terme, ces entreprises risquent d'être dépassées par la révolution digitale et le nouveau marché qui s'est appuyé dessus ! Dans plus de 60 % des cas, la gestion de projet de construction nécessite l'intervention d'un agent. Dans seulement 8 % des cas, l'entreprise a mis en place un système automatisé de gestion des tableaux et portefeuilles de reporting en temps réel. 

Alors que le chantier 4.0 va arriver très vite, les entreprises doivent prendre le virage de l'innovation et de la maitrise des données. Elles peuvent par exemple, profiter de cette nouvelle génération d'actifs pour que dans un avenir proche, elles continuent d'exister.

 

Méthhodologie de l'étude : un panel de 201 dirigeants du secteur de l'infrastructure et de la construction a été interrogé sur leur conception de la disruption technologique dans leur secteur. Des entretiens individuels ont aussi été réalisés pour davantage qualifier ces résultats. 

 

L'équipe Avisé

 

Sources : Batinfo.com, 29/12/2017

KPMG, 19/12/20017

Crédit photo : Fotolia