Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Rénovation énergétique : des dispositifs efficaces mais compliqués pour les artisans

Les artisans du bâtiment viennent d’être passées par une étude Opinionway pour le groupe BigMat en matière de transition écologique : 66% considèrent comme compliqués les dispositifs d’incitation à la rénovation énergétique, 58% les jugent efficaces et 56% suffisants. Et cela alors même que 71% méconnaissent ces outils de financement.

 

Pas forcément légitimes

Seuls 46% des artisans s’estiment suffisamment bien informés pour conseiller leurs clients en matière de rénovation énergétique (MaPrimeRénov, certificats d’économie d’énergie, subventions de l’Anah, dispositifs locaux ou régionaux…etc). Et pire, selon les résultats de l’étude, ils sont 44% à se sentir légitimes pour en parler.

Cette perception très partagée explique notamment que les différentes initiatives gouvernementales pour limiter les passoires thermiques ne soient perçues comme un levier de développement commercial que pour 22% des professionnels.

 

Enjeu du respect de l’environnement

Cependant, 70% des 505 TPE du secteur interrogées déclarent proposer à leurs clients des solutions respectueuses de l’environnement : elles sont seulement 23% à les recommander de façon systématique.

Dans le détail, 18% les proposent uniquement si elles sont aussi efficaces que les autres, 13% si les clients ne sont pas réticents et 16% quand elles ne sont pas plus chères. Parmi les freins évoqués, près d’un artisan sur cinq (18%) considèrent ne pas les connaître suffisamment pour les recommander et 7% craignent de repousser les clients.

 

Source: BigMat/Opinionway

 

Mieux intégrer les TPE à la réflexion

Ce sondage pose la question de la manière avec laquelle les TPE pourraient être mieux intégrées dans la stratégie gouvernementale de rénovation énergétique. La création du rôle d’accompagnateur rénov’ inscrit dans le projet de loi Climat et Résilience est aussi à mettre en perspective avec ces résultats

Pour rappel, dans une précédente étude commanditée par Bigmat en 2019 sur « Les Français et les artisans », 2/3 des personnes interrogées considéraient que les professionnels du bâtiment n’avaient pas encore de vision écoresponsable des travaux de rénovation et de construction. Mais ils étaient plus de 1 sur 2 (exactement 56%) à estimer qu’ils le devraient. 21% pensaient en revanche, que les artisans avaient déjà cette vision.

Pour Jean-Christophe Repon, le président de la Capeb, ces résultats « correspondent au a diagnostic que nous avons fait. Entre MaPrimeRénov et les CEE, le système est tellement complexe que la priorité des artisans n’est pas de le maîtriser : ils se concentrent plutôt sur la rescription et leur compétence technique ».

Selon le ministère de la Transition écologique, le secteur du bâtiment représente 44% de l’énergie consommée en France, avec une émission annuelle de plus de 123 millions de tonnes de CO2. Les artisans du bâtiment - avec 555261 entreprises pour 640 621 - labellisés RGE ou non, sont les premiers acteurs de la transition énergétique, qui est avant tout un défi de proximité.

 

Lire aussi : Qualification chantier par Chantier : un lancement « très encourageant »

 

L’équipe Avisé

 

Source : batiactu.com

batiweb.com

 

Crédit photo : Pixabay