Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Une année exceptionnelle pour la rénovation de logements

La crise sanitaire a fait exploser la demande de travaux de rénovation, les Français en profitant pour rénover leur nouvelle résidence principale ou améliorer, avec l’essor du télétravail, celles qu’ils ont déjà.

 

Carnets de commandes bien rempli

« L’activité de nos 330 000 clients artisans a progressé de 5 à 10% » indique pour sa part Patrick Richard, président de Saint-Gobain Distribution Bâtiment France. « Cela reste limité car les entreprises artisanales ont peu ou pas embauché et peinent à répondre à la demande ». Et selon la dernière enquête Insee de janvier 2021, les artisans du bâtiment ont un carnet de commandes supérieur à leur moyenne de long terme, équivalant à huit mois d’activité.

« Vu l’écart entre la demande et leur capacité à y répondre et le caractère pérenne de certains changements comme le télétravail, elle se poursuivra au moins jusqu’en 2023 ».  En 2020, selon le dirigeant de Saint-Gobain Distribution Bâtiment France, la crise sanitaire a généré une épargne forcée de 100 milliards en 2020. « Si 10 milliards se réorientent vers la rénovation, - un marché d’une centaine de milliards par an en travaux et matériaux, cela représente une croissance de 10% ».

 

Un exercice exceptionnel pour l’Anah

Depuis le confinement, les Français sont particulièrement demandeurs de rénovation énergétique. C’est dans ce contexte qu’ont été présentés les principaux résultats de l’Agence Nationale de l’habitat (Anah). Avec 247 323 logements rénovés en 2020, soit une augmentation de 58,8% par rapport à 2019, l’exercice est jugé exceptionnel.

Les programmes de l’ANAH suivent une dynamique entamée en 2018 (94 000 logements) et confirmée en 2019 (155 000 logements) :

  • 209 510 logements ont été rénovés pour lutter contre la précarité énergétique (+79%) dont 51 967 dans le cadre du programme Habiter Mieux Sérénité (+7%)
  • 24 230 logements rénovés dans le cadre de l’intervention sur les copropriétés dégradées (+6%)
  • 19 861 logements rénovés dans le cadre de l’adaptation des logements à la perte d’autonomie (+20%)
  • 12 623 logements rénovés dans le cadre de la lutte contre l’habitat indigne (+18%)
  • 7339 logements conventionnés dont 4077 ont bénéficié d’aides aux travaux (+2%)

Au total ce sont 1,42 milliard d’euros qui ont été mobilisés par l’Anah pour aider les ménages dans l’amélioration du confort de leur logement. L’ensemble de ces aides ont généré plus de 3,2 milliards de travaux et ont permis de créer ou préserver 50 500 emplois.

 

Plein succès de MaPrimeRénov’

Lancée en janvier 2020, le dispositif MaPrimeRénov’, est devenue la principale aide à la rénovation énergétique des logements. Un an après son lancement, les chiffres témoignent de l’engouement des Français pour cet aide financière, plus simple.

Sur le site, ce sont 191 690 dossiers qui ont été déposés et 141 143 dossiers engagés pour un montant d’aides de 570, 1 millions d’euros. Les ménages très modestes représentent 64% des bénéficiaires. Les travaux ont été réalisés dans le système de chauffage (72%), l’isolation (26%) et la ventilation (2%).

L’aide est jugée utile : 69% des bénéficiaires disent avoir noté un impact positif sur leurs dépenses de chauffage et 98% sont satisfaits du confort de leur logement après travaux. Enfin 97% sont satisfaits du rapport qualité prix des travaux. En outre, 77% des bénéficiaires n’auraient pas fait réaliser des travaux de rénovation énergétique sans cette prime.

Selon Emmanuelle Wargon, ministre déléguée en Logement, « l’exigence sera encore là en 2021. L’Anah sera dotée d’un budget global de 2,7 milliards d’euros pour enclencher la rénovation de 600 000 logements dont 400 à 500 000 avec MaPrimeRénov’.

Depuis le 1er janvier 2021, 40 682 dossiers supplémentaires ont été déposés dont 20 480 concernent les nouveaux publics éligibles.

Depuis le 11 janvier 2021, l’ensemble des propriétaires occupants et des copropriétaires peuvent déposer un dossier sur sur le site internet. Ils seront suivis en juillet 2021 des propriétaires bailleurs. Ils peuvent déjà déposés un dossier y compris pour les travaux engagés dès à présent.

 

L’équipe Avisé

 

Sources :batiactu.com

lesechos.fr

 

Crédit photo : Pixabay