Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Une très bonne année 2017 pour le bâtiment, et ce n'est que le début !

21/12/2017
Mots-clés: 

La Fédération française du bâtiment a publié lundi 19 décembre 2017, les chiffres de l'année et les perspectives 2018 du secteur. 

Avec une croissance de près de 5% cette année, le secteur conforte sa bonne santé économique débutée en 2016. 

 

Quelques éléments d'analyse de l'activité en 2017

La note de conjoncture publiée par la FFB, donne des éléments économiques précis sur le secteur. En voici quelques exemples : 

  • le logement neuf

Encore cette année, le marché des logements neufs tire la croissance globale de la filière. Avec une progression de presque 13%, il conforte et consolide son positionnement débuté en 2016. 

La situation n'est toutefois pas égale selon les territoires : 

 

 

  • le non résidentiel neuf

Contrairement aux années précédentes où ce marché était en difficulté, 2017 et le temps du renouveau, avec une hausse de l'activité de 3,7%. Contrairement à la situation du logement neuf, la reprise est bien plus diffuse en fonction des territoires : 

 

 

  • L'emploi

Du fait de l'augmentation de l'activité comme évoqué ci-dessus, l'emploi a progressé su cette même période qu'il s'agisse d'emplois salariés ou intérimaires.

 

  • évolution des carnets de commandes

Pour les entreprises de plus de 10 salariés, les niveaux sont au delà des attentes pour 2017. 

Pour la première fois depuis la crise de 2007-2008, la FFB note que la situation s'améliore aussi pour les artisans.

 

 

Tous les segments de la filière participent du mouvement, hormis les locaux agricoles et les bâtiments administratifs.

 

Les perspectives 2018

Les économistes prédisent une croissance économique globale du pays à +/- 1,8% du PIB sur 2018, ce qui permettrait de conforter la tendance prise depuis 2 ans par la filière bâtiment. L'impact des différentes réformes (CITE, APL...) n'est pas réellement connu mais aura des effets sur le secteu. 

Le marché de l'amélioration-entretien doit continuer sa hausse tout doucement alors que le non résidentiel neuf devrait croître encore de 3%. 

Le logement neuf pourrait connaitre une petite baisse suite aux ajustements des dispositifs PTZ et Pinel dans certains cas (page 18 de la note de conjoncture) et du niveau de prix dans le neuf depuis 2015.

La FFB envisage cependant une augmentation de l'activité de 2,4% en volume et la création de plus de 30 000 postes (salariés et intérimaires).

 

L'équipe Avisé

 

Sources : FFB, 19/12/2017

Le Moniteur, 19/12/2017

Note de conjoncture FFB, 19/12/2017

Crédit photo : StockSnap.io