Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Valoriser les métiers de la rénovation énergétique

06/04/2022

La rénovation énergétique des bâtiments est une priorité mais le secteur de la construction fait face à un déficit de main d’œuvre n’attirant pas assez les jeunes générations. Pour répondre aux besoins du secteur et relever le défi de la transition écologique, une campagne de communication vient d’être lancée par le ministère délégué au Logement et l’ADEME.

 

Plusieurs publics

Financée dans le cadre de France Relance et portée par France Rénov, - la marque du service public de la rénovation de l’habitat -, cette campagne entend mobiliser les professionnels en place et susciter des vocations nouvelles. Quelque 150 000 recrutements sont nécessaires au marché de la rénovation énergétique d’ici à 2023.

 Elle s’adresse en priorité :

  • aux jeunes pour susciter en grand nombre des vocations
  • aux professionnels du bâtiment, et en particulier aux artisans, afin de les inciter à se former, à acquérir des spécialisations en rénovation énergétique
  • aux publics en voie de reconversion professionnelle et aux demandeurs d’emplois.

La campagne comprend une campagne média avec des annonces, des spots radio, une websérie intitulée « Les reconstructeurs » qui a pour objet de valoriser les métiers du bâtiment et de la rénovation, la participation à des salons professionnels liés au recrutement et à la formation, un Mooc pour démêler les clichés sur le secteur du bâtiment, présenter les différents métiers et inciter à la formation.

 

Relever le défi écologique et le défi des compétences

L’opération a pour ambition d’attirer, former et développer de nouveaux entrants à un rythme deux fois supérieur au rythme actuel. Il s’agit de donner une image et un sens nouveau aux métiers du bâtiment qui se traduisent par une employabilité assurée au service du défi environnemental. Au niveau national, on vise quelque 800 000 rénovations par an avec notamment la volonté d’éradiquer les passoires thermiques.

Pour rappel, depuis 2020, 1 million de dossiers MaPrimeRénov ont été déposés. On évalue la pénurie de main d’œuvre à environ 150 000 recrutements dans la rénovation énergétique d’ici à 2023 et 300 000 pour le secteur du bâtiment dans son ensemble.

Autre réalité : en 2019, le secteur de la construction a vu ses recrutements baisser de 10% avec près de 252 000 salariés recrutés (dont 126 000 nouveaux entrants). Seulement 32 000 jeunes de moins de 25 ans ont intégré la profession en premier emploi en 2019.

 

L’équipe Avisé

 

Source: ADEME

 

Crédit photo : ADEME