Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Coronavirus : des procédures à respecter pour fabriquer des masques

Alors que des millions de masques commencent à arriver de Chine par avion cargo, les industriels français mais aussi les artisans et les particuliers se sont mobilisés pour en fabriquer sans plus attendre. Des productions qui doivent toutefois recevoir une homologation.

 

Un référentiel pour la fabrication de masques

AFNOR met à disposition de tous un référentiel de fabrication de masques, dit « masques barrières ». Pensé pour les néofabricants de masques et les particuliers, il permet de concevoir un masque destiné à équiper la population saine. Il vient compléter la panoplie des gestes barrières face à l’épidémie de Coronavirus.

Ce document propose :

  • Les exigences minimales pour la fabrication industrielle et artisanal
  •  Les tests à réaliser pour s’assurer de la qualité du masque barrière
  •  Des conseils pour l’utilisation et l’entretien
  •  Les matériaux à privilégier, les dimensions, les types de brides

Une annexe donne également des patrons, à imprimer et à utiliser directement.

En téléchargeant le document AFNOR Spec – Masques barrières, vous serez automatiquement averti de la mise à disposition d’une nouvelle version du document. En effet, celui-ci évoluera au gré des suggestions d’amélioration validées par les 150 experts ayant pris part à l’élaboration de sa première version, publiée le 27 mars 2020.

Sous forme de mode d'emploi, le texte détaille les exigences minimales pour fabriquer un masque ainsi que les tests à réaliser pour s'assurer de son efficacité.

 

Des recommandations du Ministère des Solidarités et de la Santé

Jérôme Salomon (directeur général de la santé), Thomas Courbe (directeur général des entreprises) et  Yves Struillou (directeur général du travail) ont tous trois signés une note portant sur les nouvelles catégories de masques réservées à des usages non sanitaires, destinés à prévenir les projections de gouttelettes, définis comme suit :

  • Catégorie 1 : Masque individuel à usage des professionnels en contact avec le public. Ce masque est destiné aux personnels affectés à des postes ou missions comportant un contact régulier avec le public.
  • Catégorie 2 : Masque à visée collective pour protéger l’ensemble d’un groupe portant ces masques. Ce masque est destiné aux personnes dans le milieu professionnel ayant des contacts occasionnels avec d’autres personnes.
     

La situation sanitaire sans précédent que connaît la France provoque, en effet, une très forte hausse des besoins en masques de protection. L’utilisation de ces masques s’inscrit dans la stricte application des mesures liées au confinement, des mesures d’organisation du travail ainsi que des gestes barrières. Dans le milieu professionnel, leur utilisation doit s’inscrire dans le cadre de la mise en œuvre des principes énoncés à l’article L. 4121-2 du code du travail.
Les masques sont identifiés comme tels sur leur emballage par les fabricants ou distributeurs. Les performances devront être mentionnées sur l’étiquetage et la notice d’utilisation.

 

Des contacts pour l’homologation

Tout fabricant ou distributeur de masques ayant réalisé des essais, conduits par un tiers compétent sous sa responsabilité, visant à démontrer les performances de ses masques, peut demander, via l’adresse masques.dge@finances.gouv.fr, la publication par le Gouvernement des résultats de ces essais. La publication est réalisée sur le site entreprises.gouv.fr/covid-19 après contrôle de la recevabilité de la demande.

La note d'information et ses annexes sont disponibles en PDF. La base de données matières pour la réalisation de masques, mise à jour le 30/03/2020, est disponible en dessous de la note d'information. La lettre de la DGA à l'attention des industriels sollicitant DGA Maîtrise NRBC pour les masques est également disponible.

Lire aussi : COVID-19 : Le réseau des CMA d'Auvergne-Rhône-Alpes en soutien aux entreprises artisanales

 

L’équipe Avisé

 

Sources :

la-croix.com

Ministère des Solidarités et de la santé

 

Crédit photo : Pixabay