Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Cosmétiques naturels et bio : tour d’horizon de la nouvelle norme ISO 16128

La norme ISO 16128 dédiée aux produits cosmétiques naturels et bio est un document d’application volontaire permettant, d’une part, d’harmoniser les définitions de quatre catégories d’ingrédients :

  • biologique,
  • dérivé biologique,
  • naturel,
  • dérivé naturel.

Et d’autre part, de donner les méthodes pour calculer la teneur en composés naturels ou biologiques de la formulation finale des produits cosmétiques.

 

Que dit la norme ? ou pas.

La portée internationale de cette norme ISO apporte une harmonisation et la structuration d’un secteur où, si la France est bien dotée et les consommateurs bien informés notamment grâce aux labels, certaines zones du monde ne disposent pas de réglementations locales.

La norme n’a pas vocation à autoriser l’utilisation de produits que la réglementation interdit et inversement, elle ne peut interdire des produits que la réglementation autorise. Quand les réglementations diffèrent d’un pays à un autre, c’est la conformité aux exigences réglementaires locales qui s’applique.

Par exemple avec l’utilisation des OGM. Les OGM ne sont pas autorisés en France, de ce fait malgré cette nouvelle norme qui stipule que "les ingrédients issus de végétaux génétiquement modifiés peuvent être considérés comme des ingrédients naturels dans certaines régions du monde", ils ne sont pas autorisés en France, y compris pour les produits fabriqués hors de l’hexagone destinés à l’importation et à la consommation en France.

 

Pourrons-nous toujours nous fier aux appellations et logo « bio » sur le produit fini ?

L’application de la norme ISO 16128 ne permet pas en tant que tel d’apposer l’appellation ou le logo « bio » sur un produit fini. La norme définissant un mode de calcul, elle permet seulement au fabricant de justifier de la part de produits naturels ou  biologiques contenue dans le produit.

De plus, la norme ne prévoit pas de pourcentage minimum d’ingrédient naturel ou biologique pour définir si un produit est lui-même naturel ou biologique. Cependant, la France règlemente les allégations cosmétiques pour le naturel et le biologique. De ce fait, selon les règles de l’ARPP (Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité) :

  • Un produit cosmétique naturel doit contenir au moins 95% d’ingrédients naturels ou dérivé naturels.
  • Un produit cosmétique biologique ne contient que des ingrédients biologiques ou est conforme à un cahier des charges public des labels privés.

Nous pouvons espérer que grâce à cette norme, la commission européenne s’empare du sujet pour réglementer les allégations concernant le naturel et le biologique à l’image de la réglementation française.

 

La garantie des Labels

La norme ne précise pas si un ingrédient est autorisé ou interdit dans un produit naturel, elle définit simplement la catégorie de l’ingrédient. De ce fait, des ingrédients synthétiques ou jugés nocifs (silicones, conservateurs controversés, parfums synthétiques, solvants pétrochimiques…) peuvent être intégrés dans un produit dit « naturel » (dans la limite de 5% en France).

C’est pourquoi, bien qu’ils n’aient pas de poids légal, les labels privés qui étaient jusqu’ici les seuls à avoir élaborés des référentiels sur le sujet restent un indicateur à prendre en compte dans l’élaboration ou le choix d’un produit.

En effet, surtout en France, les labels ont gagné la confiance des consommateurs et sont souvent représentatifs de valeurs. Les référentiels bio sont exigeants, les labels certifiés et contrôlés apportent des garanties sur les produits.

 

Une norme polémique

La publication de cette norme fait polémique en opposant la cosmétique conventionnelle et la cosmétique labellisée bio.

Pour les uns, "cette norme représente l'état de l'art : la communauté internationale s'est réunie et a abouti à un consensus pour définir ce qu'est réellement un ingrédient naturel, d'origine naturelle, biologique ou d'origine biologique. C'est la seule référence internationale, et les réglementations européenne et française sont extrêmement protectrices pour les consommateurs. » Source FEBEA.

Pour les autres cette norme « présente un fort risque de tromperie pour les consommateurs - en particulier les non avertis qui découvrent la cosmétique bio - car elle donne les clés pour apposer des allégations ambigües sur le packaging. » Source Cosmébio

 

De quoi sont composés mes cosmétiques ? Décrypter la liste INCI des ingrédients cosmétiques.

Il est possible de s’informer sur les composants cosmétiques en décryptant la liste INCI (la nomenclature internationale des ingrédients cosmétiques). La loi impose aux fabricants de lister la totalité des ingrédients qui entrent dans la composition des produits cosmétiques. Vous retrouvez le plus souvent cette liste sur l’emballage du produit, elle doit être assez lisible et mentionne les produits dans l’ordre décroissant de concentration. Le début de la liste contient les produits les plus dosés et inversement.

 

Des outils au service du consommateur

Cette liste souvent exprimée avec le nom latin des ingrédients peut paraître très floue. Pour cela vous pouvez vous aider de petits outils simples et gratuits.

 

Le site laveritesurlescosmétiques.com, propose un moteur de recherche permettant de s’informer sur un composant cosmétique en particulier ou de déterminer le profil complet d’un produit.

  • Tapez les 1ères lettres d’un composant dans la barre de recherche,
  • il est identifié dans la base de données,
  • vous obtenez rapidement le résultat sous forme de notation de « déconseillé » à « très bien ».

Il est peut-être un peu fastidieux d’entrer chaque ingrédient d’un produit (la liste est parfois longue) pour en faire son profil. Comme indiqué précédemment, les premiers produits de la liste sont les plus dosés donc autant se concentrer sur ceux-là pour avoir une idée de la composition globale du produit.

INCI-moteur-de-recherche

 

Vous pouvez également utiliser l’application mobile Clean Beauty disponible gratuitement sous IOS et Android. Cette application permet de décrypter les ingrédients présents dans un produit cosmétique. Il suffit de prendre une photo de la liste INCI indiquée sur l’emballage du produit et le tour est joué. L’application analyse la liste et livre en quelques secondes le résultat en indiquant si la composition contient des ingrédients controversés ou allergènes. L’application propose également un glossaire permettant de s’informer sur les composants.

 

Appli-Clean-Beauty

 

L’équipe Avisé

 

Sources :

afnor , 04/10/2017

Cosmebio , 09/01/2018

Ecocert , 12/10/2017

FEBEA , 28/09/2017

Observatoire des cosmetiques , 03/10/2017

OFFICÉA

La vérité sur les cosmétiques

Crédit visuel : Pixabay