Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Couteau Laguiole : l’INPI a tranché

L’indication géographique « Couteau Laguiole » a été homologuée par l’Institut national de la propriété industrielle (INPI), le 23 septembre 2022, date de publication de l’avis au Journal officiel. Le projet de cahier des charges de l’IG a fait l’objet d’une enquête publique entre le 21 janvier et le 21 mars 2022 et d’une consultation auprès des organisations professionnelles concernées.

 

Dispositif ouvert

La zone géographique retenue se veut représentative des bassins historiques de production de ces couteaux : elle couvre 94 communes de l’Aveyron, de la Lozère, du Cantal, du Puy-de-Dôme, de la Loire et de l’Allier.

Quelque 38 entreprises forment le groupe d’opérateurs initiaux de l’indication géographique « Couteau Laguiole ». L’INPI précise que le dispositif est ouvert : toute entreprise de la zone s’engageant à respecter le cahier des charges, peut à tout moment rejoindre l’indication géographique.

 

Produit artisanal emblématique

Héritier d’un savoir-faire implanté depuis plus de 150 ans dans le Massif central, le couteau Laguiole est un produit emblématique de l’artisanat français, reconnu dans le monde entier.

L’IG « couteau Laguiole » s’applique à trois familles de couteaux : les pliants, les sommeliers et les couteaux de table. La présence d’une « abeille », la forme de lame dite « Yatagan » et la forme galbée du couteau sont des caractéristiques obligatoires sauf pour le couteau fermant, reconnu également avec une forme droite.

Toutes les étapes de fabrication du couteau (fournitures, décoration, assemblage et finition) doivent être réalisées dans l’une des 94 communes de la zone géographique définie dans le cahier des charges. A noter que les 38 entreprises de la liste initiale concernée par cette homologation emploient plus de 400 salariés et réalisent un chiffre d’affaires d’environ 43 millions d’euros.

La gestion et la défense de l’IG ont été déléguées à l’association CLAA, Couteau Laguiole Aubrac Auvergne, créée en 2015.

Pour rappel, une indication géographique met en avant un produit originaire d’une zone géographique déterminée et qui possède des qualités, une notoriété ou des caractéristiques liées à ce lieu d’origine. Elle protège le nom du produit des contrefaçons et autres copies.

 

Lire aussi  : Couteau Laguiole : vers une IG commune

 

Seuls une association ou un syndicat professionnel regroupant de manière représentative les opérateurs concernés (artisans ou entreprises) peuvent déposer une demande d’homologation. C’est le collectif qui se voit déléguer la défense et la gestion de l’indication géographique.

On dénombre désormais 14 indications géographiques homologuées par l’INPI : le siège de Liffol (décembre 2016), le granit de Bretagne (janvier 2017), la porcelaine de Limoges (décembre 2017), la pierre de Bourgogne (juin 2018), le grenat de Perpignan (novembre 2018), le tapis d’Aubusson (décembre 2018), la tapisserie d’Aubusson (décembre 2018), l’absolue Pays de Grasse (novembre 2020), le linge basque (novembre 2020), la pierre d’Arudy (novembre 2020), les poteries d’Alsace Soufflenheim/Betschdorf (mars 2022) et le couteau Laguiole (septembre 2022).

 

 

L’équipe Avisé

 

Sources :

lesechos.fr

france3-regions.francetvinfo.fr

letelegramme.fr

leparisien.fr

inpi.fr

 

Crédit photo : CLAA