Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Filière cuir : la France et l’Italie se maintiennent à l’export

08/03/2021
Mots-clés: 

Grâce aux performances de l’Italie et de la France, respectivement 3ème et 4ème exportateurs mondiaux, la filière européenne du cuir a gagné du terrain à l’international : elle pèse désormais 38% des exportations mondiales derrière la Chine et le Vietnam. Avec 5,2% des exportations mondiales, la France a gagné en dix ans 1,4 points de parts de marché.

 

Soutien de l’industrie du luxe

Soutenu par le secteur du luxe, l’Hexagone est le 3ème exportateur mondial d’articles de maroquinerie et représente 12,3% des exportations mondiales dans cette activité. La France et l’Italie détiennent plus du quart des exportations mondiales de maroquinerie. Les exportations européennes se répartissent entre les ventes en Europe (21% des exportations mondiales), en Asie (19%) et sur le continent américain (4%).

« En dépit de la baisse des exportations inhérente à la crise sanitaire que nous sommes en train de traverser, la filière française du cuir se maintient à la 4ème place des plus gros exportateurs mondiaux » a commenté Frank Boehly, président du Conseil National du Cuir. « Un rang louable, que nous devons à la pugnacité de chacun des acteurs de la chaîne de valeur de notre belle filière, qui font rayonner nos savoir-faire d’exception partout dans le monde ».

La France est aussi le 3ème exportateur mondial de cuirs et peaux bruts (7,3%): elle dispose du premier cheptel européen et voit sa progression en constante évolution depuis 2015.

 

La Chine continue de décliner

La Chine demeure le premier exportateur mondial mais on observe cependant un net déclin de ses exportations. En dix ans, le pays a vu ses parts de marchés reculer de 15 points, passant de 45,7% en 2010 à 30,7% en 2019. Cette chute d’activité a profité au Vietnam : il occupe désormais le second rang au niveau mondial avec 12,5% des exportations.

Côté importations, la Chine reste soutenue par les commandes provenant des Etats-Unis, en dépit d’un recul important des importations américaines depuis dix ans : elles représentent 46% des importations américaines contre 74,6% en 2010. Cette situation s’explique par l’émergence d’une vive concurrence du Vietnam qui s’est attribué 20,4% des importations des Etats-Unis.

 

Une importation française toujours soutenue

La demande française reste soutenue en 2019 : le pays est le 4ème importateur mondial de peaux brutes (3,9% des importations mondiales) et le 6ème importateur de cuirs finis (3,3%). La France s’approvisionne principalement en produis finis, et notamment en chaussures (5,9% des importations mondiales), en articles de maroquinerie (6,5%), en vêtements et accessoires cuir (7,8%). La France occupe le rang de 3ème importateur mondial (6%) derrière les Etats-Unis et l’Allemagne.

Pour rappel, la filière cuir en France regroupe 12800 entreprises localisées sur tout le territoire, exploitant des savoir-faire maîtrisés et reconnus à l’international. Elle pèse 25 milliards d’euros de chiffre d’affaires dont 13 milliards réalisés à l’export. Quelque 133 000 personnes sont salariées dans les industries du cuir, de la tannerie-mégisserie, de la chaussure, de la maroquinerie, de la ganterie, du sport et de la distribution d’articles en cuir.

 

L’équipe Avisé

 

Source : Conseil National du Cuir

 

Crédit photo : CNC- P&M