Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Filière Mode et Luxe: recruter dans les métiers techniques

28/11/2019

Les entreprises et les ateliers de la mode et du luxe ont besoin de recruter 10 000 salariés par an dans les métiers techniques pour conserver leur performance et rester innovants et créatifs. Dans ce but, le Comité stratégique de filière mode et luxe, qui réunit les arts de la table, la bijouterie-joaillerie-orfèvrerie, la chaussure, la couture et l’habillement, le cuir, l’horlogerie, la maroquinerie et le textile, a lancé une vaste campagne nationale afin de mettre en valeur des métiers à haute valeur ajoutée tels que bottier, prototypiste, piqueur, opérateur de production, responsable d’atelier…

 

Plusieurs outils

Tous ces métiers sous tension sont souvent méconnus du grand public d’où la volonté des fédérations de mener une action commune baptisée « Savoir pour faire ». Elle comporte notamment un film présentant l’univers de la filière.

 

 

Elle repose aussi sur un site internet commun à l’ensemble des secteurs www.savoirpourfaire.fr, présentant les spécificités des métiers ainsi que la localisation de toutes les formations existantes. Enfin, elle comprend un espace recrutement : les candidats y trouveront des fiches précises des métiers, des portraits, des témoignages concrets ainsi qu’une plateforme pour pouvoir postuler directement en ligne.

 

Recruter des profils variés

Pour rappel, aujourd’hui 1 entreprise industrielle sur 13 travaille dans le domaine de la mode et du luxe. Pour apprendre, faire évoluer, transmettre ses savoir-faire et les adapter en permanence à son environnement, la filière Mode et Luxe est en quête de profils variés : élèves et étudiants, professionnels en reconversion, demandeurs d’emploi.

L’horizon de recrutement est large et donne sa chance ou une seconde chance à tout le monde. En outre, la répartition des entreprises et des établissements sur l’ensemble du territoire permet aux candidats de trouver un emploi ou une formation non loin de chez eux.

Selon Pascal Morand, président exécutif de la Fédération de haute couture et de la mode, 72% des dirigeants des secteurs de la mode et du luxe assurent qu’ils rencontrent des difficultés à l’embauche. Certaines branches pâtissent en outre d’une mauvaise image héritée de la crise des années 80. L’objectif de la campagne est bien d’inverser la donne en suscitant de nouvelles vocations. Il s’agit aussi de compenser le phénomène massif des départs à la retraite.

Le secteur pèse en effet 600 000 emplois directs et 154 milliards d’euros de chiffre d’affaires, et connaît une croissance de 4 à 5 % par an.

 

L’équipe Avisé

 

Source :  lsa-conso.fr

 

Crédit photo : Comité stratégique de Filière Mode et Luxe