Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Le marché du jouet en hausse de 3% en 2021

21/01/2022

Après une année 2020 marquée par les fermetures des magasins et rayons dits non essentiels, le secteur du jouet bat son record de ventes en 2021. Le chiffre d’affaires est supérieur 3% par rapport à 2020 et de 3,3% par rapport à celui de 2019. Tous les circuits de distribution en ont profité.

 

Net rebond

Ce résultat positif est encourageant pour la filière compte tenu d’un contexte compliqué du fait de la pandémie et des tensions sur les approvisionnements. Selon Frédérique Tutt, expert Monde de NPD Group, « les ventes de jeux et jouets ont enregistré une progression de 3% en 2021. Pour la première fois, le chiffre d’affaires a passé la barre des 3,7 milliards d’euros en France. Après une année sans croissance en 2020, ce rebond prouve une nouvelle fois l’importance que les consommateurs de tous âges portent aux jeux et jouets ».

Après un très bon début d’année, avec une hausse des ventes à + 4% à fin septembre, le dernier trimestre 2021 s’est déroulé en deux temps pour finir en hausse de 1% par rapport à 2020. « La saison a bénéficié de l’anticipation combinée des consommateurs et des distributeurs. Les mois d’octobre et novembre ont été très forts par rapport à 2020 ».

Les acteurs de la filière se sont tous organisés pour protéger la période la plus importante de l’année et les consommateurs prévoyants ont effectué leurs achats plus tôt.

 

Des fabricants toujours vigilants

 L’année 2021 a été marquée par la crise sanitaire, les tensions sur les transports et les matières premières qui ont affecté les livraisons. « Les fabricants de jouets ont donc redoublé d’efforts, notamment dans le secteur logistique afin de servir au mieux les consommateurs. Nous nous réjouissons de cette progression de 3% tout en demeurant vigilants sur l’évolution de l’environnement économique. En 2022, nous restons persuadés que le plaisir de jouer sera toujours aussi fort et que l’offre renouvelée des fabricants permettra au marché de conserver sa dynamique » a expliqué Florent Leroux, président de la Fédération des Industries Jouets-Puériculture (FJP).

En termes de distribution, tous les circuits ont profité de la progression du marché. Les enseignes spécialisées ont vu leurs ventes gagner 9% ; les hypermarchés se sont maintenus avec de 1% du chiffre d’affaires ; les ventes en ligne ont reculé de 3% après l’année record de 2020 mais enregistrent une croissance de 32% par rapport à 2019, tous distributeurs confondus (pure players, magasins spécialisés, hypermarchés…etc.)

Les spécialistes du jouet ont su transformer les fermetures sanitaires de 2020 en opportunité de se développer sur internet.

 

14% de part de marché pour le jouet français

Selon Alain Ingberg, président et directeur exécutif de l’Association des Créateurs-Fabricants des Jouets Français (ACFJF), « les 68 adhérents de l’association se félicitent de la croissance encore soutenue cette année et ce sur l’ensemble des réseaux de distribution. La part de marché en 2021 atteint 14% soit une hausse de 2,4% par rapport à 2020 selon NPD. Nous poursuivrons cette dynamique en 2022 avec l’ensemble de la distribution ». Déjà, plusieurs tendances se dessinent pour 2022. Les consommateurs devraient se tourner encore un peu plus vers des produits durables et des marques locales.

En 2021, les jeux et puzzles ont enregistré une hausse de 12%. Les peluches (+12%) ont en partie rattrapé le recul de 2020. Les figurines d’action ont profité de l’effet collection et des produits dérivés des films et des mangas. La construction (+7%) a connu aussi une excellente année grâce aux licences et à l’innovation produit.

 

L’équipe Avisé

 

Sources :

lsa-conso.fr

lesechos.fr

 

Crédit photo : Pixabay