Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Apprentissage et alternance : les aides prolongées au moins jusqu’à fin 2022

Olivier Dussopt, nouveau ministre du Travail, du Plein Emploi et de l’Insertion, vient d’annoncer la prolongation des aides exceptionnelles en faveur de l’alternance, et ce, au moins jusqu’à la fin de l’année 2022.

 

Instaurées en juillet 2020 et prolongées à plusieurs reprises, ces aides étaient censées prendre fin le 30 juin prochain.  Les modalités pour les versements au-delà feront l’objet d’une concertation, a précisé le ministre. Pour rappel, ces aides peuvent être versées à toutes les entreprises quelle que soit leur taille, quel que soit le type de contrat (apprentissage ou professionnalisation) et quel que soit le niveau de diplôme préparé par l’alternant.

 

En fonction de l’âge


Leur montant varie en fonction de l’âge de l’alternant à la signature du contrat:

  • jusqu’à 5 000 € la première année du contrat si l’alternant est mineur lors de la signature du contrat ;
  • jusqu’à 8 000 € la première année du contrat si l’alternant est majeur lors de la signature du contrat

Cette annonce doit maintenant se traduire dans un texte réglementaire.

Après 718 000 contrats en 2021, le gouvernement espère atteindre 1 million en 2022. « Pour ce faire, il faut prolonger les aides » a expliqué Olivier Dussopt.

Pour sa part, Joël Fourny, président de CMA France, s’est dit très satisfait : « Ces aides ont déjà permis d’accroître les effectifs d’apprentis dans nos centres de formation de 4,5 à 9,5% en 2021. L’apprentissage reste un investissement pour l’avenir de notre jeunesse et notre économie » a-t-il indiqué.

 

L’équipe Avisé

 

Sources :

banquedesterritoires.fr

lesechos.fr

 

Crédit photo : Pixabay