Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Artisanat : forte hausse du nombre d’apprentis en un an

03/10/2022

Quelque 175 950 jeunes ont été accueillis et formés dans les entreprises artisanales en France durant l’année scolaire 2020-2021. Ce chiffre est issu de la nouvelle édition du baromètre ISM-MAAF publiée début septembre.

 

Un nombre inégalé depuis 2010

La hausse atteint ainsi 14% (+ 21 830 apprentis formés) par rapport à l’année scolaire 2019-2020. Le nombre d’apprentis formés dans l’artisanat atteint un niveau inégalé depuis 2010. Cette dynamique est la conséquence de la réforme de l’apprentissage dans le cadre de la loi de septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel.

Tous les secteurs de l’artisanat en ont bénéficié, en particulier ceux de la fabrication et des services, qui enregistrent la plus forte croissance du nombre d’apprentis : + 19% en un an. Cette tendance est portée par des activités en plein essor - telles que la fabrication de bières artisanales ou le nettoyage de bâtiments- ou en regain d’attractivité (notamment la fabrication d’articles en cuir et de vêtements.

 

Le bâtiment garde la tête

En volume, cependant, c’est toujours le secteur du bâtiment qui forme le plus d’apprentis : 67 730 en 2020-2021. Viennent ensuite les services avec 50 840 apprentis, puis l’alimentation (40 950) et la fabrication (15 630).

Les métiers du bâtiment se hissent dans le top 10 des segments d’activités formant le plus grand nombre d’apprentis : les travaux d’électricité (9040, + 16%), la maçonnerie générale (8100, +12%), la menuiserie (6970, + 10%) et la plomberie (6570, +8%).

 

Un profil qui évolue

La croissance du nombre d’apprentis s’explique par la progression des inscriptions dans les diplômes de l’enseignement supérieur : leur nombre passe de 16 200 en 2019-2020 à 25 300 en 2020-2021. La progression est remarquable pour les BTS, avec une augmentation de 69% en 2020-2021. Dans le même temps, le CAP qui attire la moitié des apprentis entrants, voit leur nombre diminuer (- 5%).

La relance de l’apprentissage dans les diplômes de l’enseignement supérieur s’accompagne d’une évolution du profil des apprentis au profit de jeunes plus diplômés et plus âgés (l’entrée en apprentissage est pour rappel autorisées désormais jusqu’à 29 ans).

 

Une progression dans toutes les régions

Le nombre d’apprentis formés dans l’artisanat a progressé dans toutes les régions mais les hausses sont davantage marquées dans les régions où l’apprentissage est pourtant moins développé.

Le nombre d’apprentis a ainsi progressé de 22% en Ile-de-France avec 18 810 alternants en formation. Deuxième région économique de l’Hexagone, Auvergne Rhône-Alpes compte pour sa part 24 230 apprentis et enregistre une hausse de 17%.

Au second rang pour son taux de déploiement (19% derrière les 22% des Pays de la Loire), la Normandie bénéficie elle aussi d’une envolée de 14% de ses effectifs (11 320 contre 14 104 pour les Pays de la Loire).

Dans la moitié sud du territoire, la hausse des effectifs en apprentis est forte en PACA (+19%) et en Occitanie (+14%). Les taux de déploiement de l’apprentissage dans les entreprises artisanales y sont respectivement de 9% et de 10%.

Le baromètre de l’artisanat est réalisé par l’Institut Supérieur des Métiers, avec le soutien de MAAF. Il est publié quatre fois par an et met en avant les grandes tendances d’évolution du secteur de l’artisanat dans ses différentes composantes économiques et sociales.

 

L’équipe Avisé

 

Sources

maaf.fr

batirama.com

 

Crédit photo : Pixabay