Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Comment attirer des talents quand on est une Très Petite Entreprise ?

14/06/2018
Mots-clés: 

Il ne suffit plus de passer une offre d'emploi pour trouver un nouveau collaborateur. Les codes ont changé et les difficultés de recrutement sont réelles dans plusieurs secteurs.

 

Tensions sur le recrutement

Alors que le taux de chômage est toujours de 8,9 % en France (données INSEE – 4e trimestre 2017) et de 8,4%  en Auvergne-Rhône –Alpes, certaines entreprises ont des difficultés à recruter. On parle même de métiers en tension dans certains secteurs.

En Auvergne Rhône-Alpes, 12 métiers se distinguent comme étant particulièrement en tension, dont la production industrielle et le travail des métaux. Mais d’autres secteurs comme l’alimentation, le bâtiment, la réparation automobile, la maintenance connaissent également de vraies difficultés à trouver des profils adaptés.

 

Des difficultés exacerbées dans les Très Petites entreprises.

Ainsi, l’enquête de conjoncture du réseau des Chambres de Métiers et de l’Artisanat d’Auvergne-Rhône-Alpes montre dans son analyse, qu’un quart des entreprises interrogées ont cherché à recruter en 2017, et qu'elles ont rencontré des difficultés dans leur quête de candidat, qui a pu durer entre trois et six mois pour 20 % d'entre elles et plus de six mois pour 27 %.

Les chefs d'entreprises artisanales expliquent ces difficultés à recruter par une absence de candidat ayant un profil adapté, surtout dans les secteurs de la fabrication et du bâtiment.  Quant au secteur de l'alimentation, c'est l'image peu attractive du secteur qui pose davantage problème.

Pour recruter, les entreprises ont eu recours pour les trois quarts à leur réseau personnel, pour 36 % à Internet et 44 % à Pôle Emploi.

 

Mais qui existent également dans les plus grandes entreprises

Les grandes entreprises sont aussi cocnernées par ces tensions sur le recrutement, même si elles disposent de nombreux attraits pour un salarié.

Ainsi la stabilité de l’emploi présumée, le niveau de rémunération, les avantages (participation, intéressement, Comité d’Entreprise, RTT, …), la notoriété de l’entreprise, la référence sur le CV… sont autant d’arguments exprimés, par les jeunes diplômés notamment, pour choisir une grande entreprise.

 

Quels atouts mettre en avant quand on est une petite structure ?

Face à cela, les TPE doivent mieux valoriser leurs propres atouts qui correspondent de plus, aux réels leviers de motivations, en particuliers chez les jeunes générations.

 

La polyvalence

Les fonctions ne sont pas autant segmentées que dans une grande entreprise. Les collaborateurs sont amenés par la force des choses à réaliser différentes tâches, pas forcément liées à leur métier.

Conséquence : le champ de compétences est élargi, la courbe d’apprentissage plus grande et plus rapide, ce qui permet d’évoluer plus vite.

Le niveau des responsabilités des tâches confiées est également souvent plus important dans une très petite structure, où le chef d’entreprise doit déléguer plus et plus vite. Evidemment, cela se fait grâce à un niveau de confiance très élevé.

 

La proximité

Dans une petite entreprise, tout le monde se connaît personnellement. La communication interne étant facilitée, les dossiers avancent plus rapidement avec une plus grande solidarité. L’agilité est plus grande, le circuit de décision direct permettant d’obtenir rapidement une réponse, de la comprendre et de réagir dans les meilleurs délais.

 

Le sens

Plus on est proche du dirigeant, plus on partage ses problématiques au quotidien, plus le sentiment de savoir pourquoi on fait les choses est élevé. Et le sens est la première motivation du salarié.

 

L’ambiance et la convivialité

Le plaisir de retrouver ses collègues et son manager nourrissent la motivation de s’impliquer véritablement dans son travail. Et il est plus facile de créer du lien quand on est 5 que dans un groupe de 3 000,  plus facile de se connaitre vraiment, et de créer un vrai esprit d’entreprise

 

Comment communiquer et recruter ?

Si elles ont des atouts incontestables pour attirer, les petites structures doivent cependant remettre à plat leur manière de le faire savoir et s’adapter davantage aux nouveaux modes de communication.

Mettre en avant leurs valeurs sur un site web, adaptable sur mobile évidemment,  être présents sur les réseaux sociaux comme Facebook, Instagram, ou LinkedIn,  et s’en servir pour recruter, mais aussi s'appuyer sur son réseau "réel", sont autant de moyens indispensables pour travailler son image de marque.

La phase du recrutement en lui-même peut faire la différence entre deux entreprises

Le rapport de force ayant évolué, c’est parfois le candidat qui est dans un positon de choisir. Il faut donc soigner son processus de sélection, mettre en avant les atouts de l’entreprise, en commençant par les conditions de travail et la taille humaine de l’entreprise. Présenter les collaborateurs, faire visiter l’entreprise, montrer les produits, prendre un temps un peu convivial… autant d’éléments par lesquels une petite entreprises peut faire la différence.

Et ne pas hésiter à innover dans ses procédures de recrutement, pour mieux cerner les compétences et les comportements des candidats, mais aussi mieux les attirer.

A l’image de la SARL Loseto Énergies et ENR Distribution, société de plomberie-chauffage dans le Pas-de-Calais, qui a mis en place un escape game pour recruter ses commerciaux.

 

 

L’important est de faire comprendre qui vous êtes et ce que les talents vivront comme expérience dans votre entreprise.

 

Ne pas hésiter à se faire accompagner

Enfin, le recrutement restant un métier à part entière, se faire accompagner, voire externaliser cette fonction, peut être une solution pertinente, si la tâche vous semble trop ardue.

Si le coût peut apparaitre comme un frein, il est à mettre en perspective avec les résultats qui seront obtenus : accéder à des profils plus rares et plus ciblés grâce à des fichiers sources conséquents, travailler une vraie marque employeur, définir des fiches de postes plus précises, sécuriser les phases de sélections et les entretiens de recrutement. Sur le recrutement, retrouvez notre article

Le réseau des chambres de métiers et de l'artisanat est également à votre disposition pour vous accompagner sur les thématiques des ressources humaines, n'hésitez pas à contacter votre CMA locale.

 

L’équipe Avisé

 

Sources : ​Observatoire de l'emploi Auvergne Rhône-Alpesfévrier 2017

Direccte Auvergne Rhône-Alpes 05/09/2017

CRMA Auvergne-Rhône-Alpes 

Accenture.com,  juin 2017

La chronik de frederick,  06/12/2017

Les Echos19/10/2016

Direct recrutement - 12/04/2018

Artisan Mag, 24/05/2018

Crédit photo : Pixabay

Sondage
à la une

On veut connaître votre avis !
1 + 8 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.