Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Coronavirus : un plan d’action en quatre volets pour la Région Auvergne-Rhône-Alpes

La Région Auvergne-Rhône-Alpes a annoncé le mardi 24 mars un plan d’action en quatre volets pour les entreprises. Son président Laurent Wauquiez a parlé « d’un pont aérien de cash pour sauver les trésoreries et les emplois ». Un effet de levier de 600 millions d’euros est attendu.

« Le plan de soutien se met en place après des heures de travail et d’échanges avec les organisations et acteurs consulaires, la CPME, le MEDEF, la CAPEB, le BTP, les transporteurs, l’hôtellerie, la restauration …» a expliqué Laurent Wauquiez à la presse, président de la région Auvergne-Rhône-Alpes (AURA). « L’atout de la Région c’est de pouvoir injecter de l’argent pour sauver les entreprises, sa force de frappe est très importante. Le plan de soutien est le plus large lancé en France, avec un effet de levier de 600 millions d’euros ».

Autre décision de la Région, s’affranchir des règles administratives et «de la paperasse » pour préférer un processus simple et réactif, pragmatique, avec des réponses rapides.

Pour cela, un numéro de téléphone unique a été créé : 0805 38 38 69

 

Un pont aérien de cash

Première action, faire un pont aérien de cash pour sauver la trésorerie des entreprises et sauver des emplois : accélérer les délais de paiement, doubler les subventions, suspendre les loyers et les remboursements de prêts, simplifier les règles de paiement, proroger les documents à fournir plus tard.

« Il s’agit de tout suspendre sans pénalités ni taux d’intérêt à payer. Les loyers seront suspendus là où c’est possible ». Exemple, les centres de formation du Campus Digital de Charbonnières verront suspendus leurs prêts et leurs loyers à hauteur de 20 millions d’euros.

Autre action, apporter l’aide d’urgence aux entreprises comme à la Balme de Sillingy. Quelque 3 millions d’euros seront ainsi versés en aides directes.

En outre, la Région va cofinancer le fonds national de solidarité qui va concerner 400 000 entreprises. « Il sera concentré sur les très petites entreprises (TPE) de moins de 10 salariés qui ont dû fermer l’accueil au public ou qui ont réalisé moins 70% de chiffre d’affaires en mars 2020 par rapport à mars 2019. Cela concerne un maçon tout seul ou un vendeur de pizza » a imagé Laurent Wauquiez.

Elles se verront verser 1500 euros, la Région va cofinancer cette mesure à hauteur de 114 millions d’euros.

 

Au chevet des trésoreries

Un prêt Région AURA sera mis en place pour les entreprises, remboursables sur 7 ans, avec un différé de remboursement de 2 ans. Il sera pour moitié à taux zéro et pour moitié complété par les banques. L’objectif c’est 265 millions d’euros de prêts en trésorerie pour les entreprises.

 « Le prêt Artisans et Commerçants en lien avec les CMA et la Banque Populaire sera lui ouvert à tous les artisans et commerçants. Objectif : 75 millions de prêts en trésorerie concentré sur l’économie de proximité ».

 

Différentes filières sous la loupe

Plusieurs filières vont faire l’objet d’une attention particulière, en premier lieu, le BTP. « On prend la responsabilité de suspendre les chantiers en indemnisant les entreprises, 15 millions d’euros y seront investis ».

Transports scolaires et urbains sont aussi très impactés : un fonds d’aide de 20 millions d’euros sera créé pour payer les frais fixes des quelque 300 entreprises du secteur concerné.

D’autres activités sont elles également très handicapées comme le tourisme/hébergement qui va profiter d’un fonds d’aide de 20 millions d’euros, dispositif auquel les départements et les métropoles pourront aussi participer. L’objectif étant le remboursement en capital de l’hôtellerie/restauration. Un fonds d’aide de 15 millions d’euros sera dédié aux acteurs culturels et 15 millions seront réservés aux professionnels de l’événementiel.

Au total, avec ces différents dispositifs, ce sont plus de 600 millions d’euros qui seront injectés dans l’économie régionale contre 60 millions en Occitanie, 50 millions dans les Pays de la Loire, 12 millions en PACA, 87 millions en Bretagne, 16 millions dans la région Centre et 100 millions dans le Grand Est.

 

Des initiatives à soutenir

Les efforts vont également se concentrer sur quelques entreprises directement en lien avec la crise sanitaire pour les aider à passer la crise. D’autres sont mobilisées à l’exemple de Baud Industries en Haute-Savoie pour « relancer une filière d’appareils respiratoires en partenariat avec le CEA de Grenoble qui fabriquerait les tuyaux de ces appareils au moyen d’une imprimante 3D » a indiqué Laurent Wauquiez.

« Ce plan a pour ambition de redonner de la trésorerie et de passer le cap » a martelé le président de la Région AURA, conscient que certains secteurs dont celui de l’artisanat et du commerce, qui ne profite pas de dispositif de chômage, sont en première ligne.

 

Lire aussi : COVID-19 : Le réseau des CMA d'Auvergne-Rhône-Alpes en soutien aux entreprises artisanales

 

L’équipe Avisé

 

Crédit photo : Région Auvergne Rhône-Alpes